Aller à la barre d’outils
Menu Fermer

Luxembourg – Chypre (UEFA Nations League)

Stade
Ville
Ambiance
Summary

Luxembourg - Chypre (UEFA Nations League)

20€
5.9

Le stade

5.5/10

L'atmosphère

5.5/10

Le football

6.5/10

La ville

6.0/10

L'expérience groundhopping

6.0/10

Pros

  • Mieux qu'espéré sur le terrain, surtout en 1ère M-T.
  • Un petit kop intéressant côté luxembourgeois !
  • Du foot avec public sans ressentir de contraintes.

Cons

  • Rien à voir en 2ème mi-temps.

L’espoir renaît. 7 mois après (mars 2020) mon trip à Londres et un Tottenham – Wolves, j’ai pu revivre un match de football à l’étranger ce début octobre et surtout sans restriction. Bah ouai, forcément en temps normal y’a déjà personne pour aller voir le Luxembourg jouer. On était un peu plus d’un millier pour ce Luxembourg – Chypre, une moyenne un peu faible mais pas surprenante : Chypre est le pire adversaire du groupe et le contexte ne favorise toujours pas l’afflux des gens.

Le stade

Pour moi c’était la dernière opportunité de faire le Stade Josy Barthel bien qu’il y reste un match contre l’Azerbaïdjan à disputer. Un nouveau stade baptisé Stade de Luxembourg prendra le relais autour de mars 2021. Ils y terminent actuellement le parking. L’actuel stade servira encore pour le club d’athlétisme de la ville, le temps de trouver une nouvelle piste. Le nom du stade fait d’ailleurs en premier lieu référence à un athlète luxembourgeois : Josy Barthel, seul médaillé olympique du pays. C’était en 1952 à Helsinki pour le 1 500 m hommes.

Le stade Josy Barthel est donc dans la tradition des stades avec une piste d’athlétisme : pas trop emballant. Dans la tribune latérale on arrive à garder une certaine proximité avec le terrain mais des grilles assez hautes sont présentes devant toutes les tribunes. Et comme le stade ne fait qu’à peine 10 000 places en s’étalant donc sur peu de rangées, ça nous donne la moitié des rangées avec une vue restrictive. C’est un peu stupide mais dans les faits pas dérangeant puisque le stade est occupé à 20% de sa capacité sauf exception (match vs le Portugal sold-out) et qu’on trouve de quoi se placer convenablement. Au final, peut-être parce que je ne m’attendais à rien ou parce que ça faisait plaisir de refaire du groundhopping à l’étranger, j’ai quand même apprécié ce vieux stade construit en 1931. Malgré tout on y ressent un très léger charme par sa devanture principale qui rappelle justement l’ancienneté de ce stade. A noter qu’une ou deux terrasses de maisons ont même vu sur le match, sympa.

L’atmosphère

N’ayant aucune attente, j’ai été agréablement surpris de me retrouver dans un stade avec un Kop de quelques dizaines de personnes (“M-Bloc Fanatics“) qui chantaient tout le match, avec masque mais sans distanciation. Et c’est déjà suffisant pour créer une atmosphère convenable au match, sans aucun silence. A de très rares reprises, un autre groupe de personnes dans notre latérale qui avaient apposé des drapeaux dans la tribune répondait même aux chants. Disons que si j’étais luxembourgeois, ça serait suffisant pour m’emballer et rejoindre ce virage à chaque match. Je pense que y’a déjà un nombre suffisant d’actifs pour y prendre du plaisir.

Le match

Et les bonnes surprises ne s’arrêteront pas là : je vais même voir une sélection du Luxembourg pas ridicule du tout. Certes c’est à mettre en perspective avec le niveau de Chypre mais au moins la médiocrité de l’adversaire nous a permis d’avoir une première mi-temps loin d’être stérile. De nombreux espaces étaient laissés entre la défense et le milieu de chacune des équipes. Le Luxembourg a pris les devants rapidement par un doublé de Danel Sinani à la 12ème et 26ème minute. Cet écart créé, la seconde mi-temps aura été bien plus inintéressante à regarder. Même si Chypre a plus frappé que Luxembourg (13 frappes à 12), ils ont été incapable de mettre en danger les cages luxembourgeoises (3 tirs cadrés) à l’exception d’une grosse action malchanceuse en fin de match. Luxembourg aurait aussi pu faire bien mieux en fin de match avec des contre-attaques mal menées.

L’expérience groundhopping

Comme je l’ai laissé transparaitre dans les différentes parties ci-dessus, c’était une bonne expérience d’autant que ce sont bientôt les adieux pour ce stade. Si vous voulez y faire un tour avant qu’il ne soit trop tard, il vous reste au moins deux possibilités et certainement les dernières : Luxembourg – Autriche le 11/11 (férié en France, ça peut bien tomber si vous êtes dans le coin) ou Luxembourg – Azerbaïdjan le 17/11.  Moi j’y retournerai pour voir le nouveau stade.

 

Co-fondateur et rédacteur | Website

Familiarisé aux parcages pour suivre le FC Nantes, un stage sur Liverpool, mon autre club de coeur, a développé ma passion pour le groundhopping en 2016. Cofondateur au-stade.fr.

1 Comment

  1. GOBAILLE Christophe

    Bonjour ou bonsoir
    Ce petit mot juste pour exprimer le plaisir de pouvoir lire l’article de Romain. Comme à chaque fois c’est une « petite «  évasion mais une évasion quand même. J’espère de tout coeur qu’après ce fichu COVID tu retrouveras des stades enflammés que tu auras plaisir à nous faire partager.
    Cordialement

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *