Menu Fermer

Coventry – Peterborough, League One

Ce genre de weekend, il y en a peu, très peu dans une saison. Quand les matchs, les horaires, les lieux coïncident. C’est un signe. Le signe d’un grand et bon weekend.

Tu regardes le calendrier. Le derby de Birmingham. Puis un match la veille, Sunderland qui se déplace à Walsall. Un autre l’avant veille, à Coventry. Encore un après le derby, à Wolverhampton ! Enfin un dernier pour combler le weekend, du foot féminin.

Soit trois jours, et cinq matchs au programme. Et un objectif, aller dans dix stades ce weekend ! Weekend de rêve!

Je prends donc la route Vendredi matin, en direction de Coventry pour le premier match du weekend. 

Après avoir contourné la capitale britannique, je prends la M40 en direction de Birmingham. L’occasion d’un premier arrêt:      L’Adams Park de Wycombe: le stade est situé au bout d’une zone industrielle de la petite ville, au bord de la forêt. Sa construction date de 1990, et son aspect est assez traditionnel, avec notamment une « Terrace » (tribune debout) derrière les buts. Il possède 10137 places. Le club est familial, et l’équipe, est actuellement en League One. 

Avant de reprendre la M40, je passe par Oxford, qui est sur le chemin. Deuxième arrêt: le Kassam Stadium, stade de 12500 places, et fief d’Oxford United. Construit au début des années 2000, il est atypique car il n’a que trois tribunes! Le quatrième coté donnant vue sur un parking, par manque de moyens financiers au moment de la construction. Ce jour là, il y a du monde dans le coin. En effet, un séminaire est organisé à l’intérieur du stade, dans les salles événementielles mises à disposition.

C’est l’un des atouts de ce club de troisième division, il a été construit récemment et a donc d’autres moyens de revenus que le football. Cependant, contrairement à l’Adams Park de Wycombe, le Kassam Stadium est moins chaleureux. 

Direction Coventry. Et la Ricoh Arena. Enceinte inaugurée en 2005, et vraiment moderne. Pour se garer, il faut prévoir de se garer dans les parkings payants autour du stade (moyennant environ 5 livres), sinon ce ne sera pas possible de trouver une place dans les rues alentours. Aussi il y a un centre commercial à côté du stade, mais la durée de stationnement est limitée les jours de matchs. Par contre vous y trouverez tous types de commerces et restaurants. Le supermarché étant ouvert 24h/24. 

D’apparence, la Ricoh Arena est grande. Massive pour un club de League One. Mais, pas qu’un club de League One! Le club partage le stade avec le club de rugby des Wasp, anciennement basé à Londres. Et d’extérieur, on a plutôt l’impression que le stade est dédié uniquement au rugby. En effet, la boutique du club des Wasps est au coeur du stade. Pour trouver celle des blues, le club de foot, il faudra aller au centre commercial voisin, pour la trouver dans un local d’environ cinquante mètres carrés. Minuscule!

Pour passer un bon moment avant le match, on peut aller au casino du stade! Au sous sol, il est très grand et classe, il est ouvert à tous avec ses bars et restaurants.

Le hall du stade abrite aussi un hôtel, des bars et restaurants. Et jouxte une immense salle événementielle, pour des expositions ou autres. Le stade reçoit aussi de nombreux concerts tout au long de l’année.

L’intérieur du stade, contrairement à l’extérieur, est aux couleurs du club de Coventry. C’est un stade moderne, mais la proximité avec les joueurs parait meilleure que dans d’autres stades construits dans la même période. Les coursives sont assez larges. Et, comme souvent en Angleterre, composées d’écrans TV diffusant Sky Sports et de nombreux snacks et bars.

Par contre, l’enceinte étant non-fumeur comme dans tous stades Outre Manche, ici, on ouvre l’arrière tribune pour les fumeurs à la mi-temps.

Bien que la Ricoh ait été construite récemment, le Coventry City Football club a été créé en 1883. Et le club n’a qu’une FA Cup en titre majeur, obtenue en 1987 face à Tottenham.

Ce soir, Coventry reçoit Peterborough en League One. Les deux équipes sont dans la première partie de tableau, à l’affut des premières places. Avantage Peterborough.

Seulement 12000 spectateurs ce soir dans l’enceinte d’un peu plus de 30000 places. Je suis dans la tribune en face de l’entrée des joueurs, dans l’angle South East Corner. Proche des supporters away, qui se trouvent derrière le but (ma place a coûté 22 livres). Je ne m’attendais pas à grand chose en terme d’ambiance. Et pourtant, côté local, les supporters ont chanté durant tout le match. Pendant dix minutes, on aura même droit au « Twist and Shout » des Beatles, so British!

Le match est assez plaisant à voir, avec beaucoup de vitesse dans le jeu. Coventry domine mais manque de concrétisation.

Côté Peterborough, on joue en contre, et on est dangereux malgré le nombre d’occasions inférieures. La seconde période s’équilibrer et Peterborough ouvre le score à la 90ème minute. Nombre de supporters locaux sont dépités et quittent le stade.

Mais, dans la minute suivante, Coventry égalise! Sensation!  Les deux équipes se neutralisent et Peterborough prend un bon point à l’extérieur, toujours en quête de la montée.

Il est temps pour moi de prendre le chemin de l’hôtel, à Birmingham, à une vingtaine de minutes. Je dors dans un hôtel à 3,5km au Nord de Villa Park pour les deux nuits (soit 65 euros). 

Demain, au programme, visite de trois stades, Walsall – Sunderland en League One, et Aston Villa Ladies – London Bees.

Stade
Ville
Ambiance
Summary

passionné par les stades et ambiances de football britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *