Menu Fermer

Fulham – Southampton

Fulham - Southampton

8.4

Le stade

10.0/10

Le football

8.0/10

L'atmosphère

7.0/10

La ville

8.5/10

L'expérience groundhopping

8.5/10

En Angleterre depuis maintenant plus de deux mois, j’occupe la plupart des mes week-ends à découvrir les stades anglais qui me font rêver. Direction la capitale cette fois-ci, pour un match de Fulham dans son antre de Craven Cottage.

La ville

Impossible de résumer une ville si riche que Londres dans un paragraphe, alors je vais seulement tenter de parler des quartiers traversés pour accéder au stade. Tout d’abord j’ai choisi de prendre le bus pour rejoindre la capitale depuis Leeds (où j’habite pour l’année), moyen de transport au meilleur rapport durée/prix. Il y a le choix ici entre deux compagnies : Megabus et National Express, ce sera Megabus cette fois-ci pour un peu moins de £20 aller-retour, mais si vous vous y prenez plusieurs mois à l’avance vous arriverez à dégoter des A-R à £10. Après un peu moins de 5h de trajet j’arrive donc à la Victoria Coach Station, la principale gare routière de la ville, située dans le quartier de Westminster et à deux pas de Buckingham Palace ou Big Ben. Ainsi, si vous avez peu de temps devant vous, vous pouvez quand même découvrir quelques monuments emblématiques dans un rayon de 30 min à pied.

Pour des raisons de coût et de durée du séjour (je suis seulement resté la journée) j’ai choisi de ne pas utiliser les transports en commun et le très cher métro (même si l’Oyster card permet des réductions) et d’utiliser mes jambes. Craven Cottage, mon objectif du jour, est à 1h15 de marche vers l’ouest, avec Stamford Bridge sur le chemin. La plupart du parcours se passe donc dans les quartiers huppés de Londres, avec de belles façades bien propres et des voitures chères.

Le stade

Craven Cottage est notamment connu pour être situé sur les rives de la Tamise et cette proximité avec le fleuve apporte un cachet indéniable à l’endroit. Le stade est sinon placé dans un quartier pavillonnaire avec des habitations typiquement anglaises.

Il faut le dire, Craven Cottage est un stade magnifique. Collé à la Tamise, avec son cottage encore présent dans un des coins et ses murs en brique rouge, difficile de faire plus britannique que ça. Le stade en tant que tel date du début du XXe siècle, construit sous la coupe de Archibald Leitch, l’architecte responsable de grand nombre de stades anglais mythiques. Une des tribunes latérales, surplombée d’un très joli « Fulham Football Club » compte encore des sièges en bois.

L’atmosphère

Comme d’habitude dans mes aventures de groundhopper j’arrive au stade assez tôt, j’attends donc quelques minutes devant les portes fermées avec les quelques supporters déjà présents. Les tourniquets ouvrent environ 1h30 avant le coup d’envoi (15h pour ce match, un samedi) et le stade se remplit au compte-goutte, une grosse majorité de fans se pressant dans les 20 minutes précédant le début du match. Le club avait prévu différents drapeaux et des sortes d’éventails visant à augmenter le bruit des applaudissements, il faut bien dire que cela fonctionne puisque les joueurs sont accueillis dans une belle ambiance. Lors de l’achat de ma place sur le billetterie en ligne du club, j’ai pris le tarif le moins cher (£38) sans faire attention au placement. Je me retrouve finalement derrière un but, dans la tribune qui semble la plus active du stade. Sans être phénoménale, l’ambiance est tout à fait correcte et au-dessus de la plupart des stades de Premier League, le déroulement du match n’y étant pas étranger.

Le match

La rencontre du jour, Fulham vs Southampton, ne se prêtait pas forcément au spectacle au regard du classement des deux équipes, toutes deux en difficulté et luttant pour le maintien. On aura pourtant droit à cinq buts et une victoire, enfin, de Fulham à domicile. La première de Claudio Ranieri à la tête des « Whites » a quand même mal débuté puisque les Saints ouvrent le score dès la 18e. Mitrovic et Schürrle permettent ensuite aux locaux de mener 2-1 à la pause. Malgré une égalisation juste après la mi-temps, c’est Mitrovic, encore lui, qui va délivrer tout un stade. La fin du match est assez stressante mais Fulham tient bon et s’impose donc 3-2 contre un adversaire direct pour le maintien.

L’expérience groundhopping

Peut-être le plus beau stade d’Angleterre, un match spectaculaire avec des buts, le tout dans une ville où il vous sera difficile de vous ennuyer, l’expérience groundhopper est ma foi pas mal du tout ! Si vous aimez le football, vous avez le devoir de vous rendre une fois à Craven Cottage, ce qui est en plus possible sans avoir à acheter un membership auprès de Fulham, chose rare pour un club londonien. Le club a d’ailleurs prévu de rénover quelque peu son stade dès l’été 2019, il faudra se dépêcher pour admirer le Craven Cottage authentique.

Stade
Ville
Ambiance
Summary

Football populaire, rock indépendant et lutte des classes. À bicyclette ou dans la fosse. #YNWA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *