Menu Fermer

Sunderland – Liverpool en Away

Sunderland - Liverpool en Away

30£ Away End
5.6

Le stade

7.5/10

Le football

6.0/10

L'atmosphère

3.5/10

L'expérience groundhopping

5.5/10

Pros

  • Belle architecture extérieure du stade
  • Les couloirs second degré de l'Away End
  • Les mascottes réussies

Cons

  • Aucun chant Home et peu Away

Mon second Away avec le LFC après Middlesbrough. Sunderland se trouve un peu plus au nord de Boro et il faut donc un peu plus de trois heures de bus pour s’y rendre. The Stadium Of Light se trouve non loin d’un centre commercial et le fleuve Wear passe a cote. Ce n’est pas la ville qui nous incite le plus au tourisme. Mais si la volonté y est, il est facilement envisageable de visiter le centre-ville et aller au match puisque les deux ne sont séparés que par 15 minutes de marche.

De l’extérieur le Stadium Of Light utilise des matériaux bien plus nobles que le Riverside Stadium notamment avec sa belle devanture principale. Tout cela vient témoigner du poids du club pour la région. Dommage que les nombreux stands m’aient empêché une vue lointaine dégagée de ce stade. L’impression générale du stade de l’intérieur ne change pas fondamentalement de celle de Boro. Les deux ont été inaugurés dans les mêmes années (1995 et 1996) et utilisent d’ailleurs le rouge pour donner de la couleur aux sièges. Pour principale distinction, on atteint une capacité de 48 000 places contre 34 000 pour Middlesbrough.

Les couloirs de l’Away End sont une bonne occasion de s’amuser avec des messages ironiques sur les murs sous le hashtag #SAFCAwayEnd :

“Vinnie Jones saw more red than this floor.”

“Nine small steps for man… One normal step for Peter Crouch.”

Les deux mascottes, des chats noirs, sont réussis et me font aussi sourire. Le surnom de “Blackcats” a été choisi en 1997 par les fans et fait plusieurs références à l’histoire de la ville ou du club. Je ne vais citer que celle de 1937, où un supporter avait ramené un chat noir avec lui pour la finale de FA Cup qu’ils ont remporté.

 

En tant que visiteur, nous sommes tout en haut d’une tribune derrière les buts. Ce n’est pas ce que je préfère. J’occupe l’une des premières rangées et je n’aurai du coup pas un bel aperçu de la taille de notre parcage. Quoi qu’il en soit, c’est toujours plein. Sauf oubli de ma part, c’est la pire ambiance que j’ai pu vivre. En Away, ma position n’était peut-être pas idéale, et le contexte très décevant du match ne favorisait rien. Deux points de perdus bêtement sur de stupides erreurs individuelles.

Mais c’est surtout de Sunderland que je veux parler. Aucun chant entendu, aucun supporter debout, un engouement faible sur les attaques ou après l’un des deux buts. Et il n’y a aucun hymne pour au moins lancer correctement le match. C’est assez triste. Sunderland est relégable. Est-ce la raison ?

Bref, on repart de ce (beau) stade avec un point et des mauvais souvenirs. Du match et de l’ambiance. Cela fait bien retomber notre joie d’avoir battu Manchester City.

Stade
Ville
Ambiance
Summary
Co-fondateur et rédacteur | Website

Familiarisé aux parcages pour suivre le FC Nantes, un stage sur Liverpool, mon autre club de coeur, a développé ma passion pour le groundhopping en 2016. Cofondateur au-stade.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *