Menu Fermer

Walsall – Sunderland, League One et Aston Villa Ladies – London Bees

Birmingham, c’est la seconde plus grande ville d’Angleterre. La seconde agglomération de football d’Angleterre. Nombreux sont les stades de football dans l’agglomération. Pour mon deuxième jour du weekend, j’ai donc un gros programme: 

  • Visite des stades de Birmingham City, West Brom et Sutton Coldfield
  • Rencontres Walsall-Sunderland et Aston Villa Ladies-London Bees  

Le stade de Birmingham City, St Andrew’s, est situé au coeur d’un quartier populaire de Birmingham, au Sud de la ville. La capacité est de 30016 places et sa construction datant de 1906, il a connu multiples rénovations. Il contient une longue tribune latérale, les trois autres étant fermées. Surprenant, les terrains alentours du stade en pente. Il n’y a pas de match aujourd’hui, l’équipe où a joué Christophe Dugarry se déplaçant chez son plus grand rival demain, en Championship. Match auquel j’aurai la chance d’assister.

Ensuite à quelques kilomètres à l’Ouest, je visite le stade de West Bromwich. Club de Championship. Et là, on ressent plus de ferveur autour du stade. Pas de match ce jour, mais du monde se ballade, notamment à la boutique, ou nombreux sont ceux qui profitent des offres du « black friday ». Aux abords du stade, comme dans nombre de stades britanniques, on a un mémorial où peuvent se recueillir les supporters. On ressent que le football a une part importante dans la vie des supporters, ici. Le stade, The Hawthorns, possède 27877 places, et est superbe d’extérieur. Inauguré en 1900, il a été rénové en 2001. Le stade est clos, malgré le fait qu’il soit composé de quatre tribunes distinctes. C’est un de mes coups de coeur en Angleterre, et j’aimerais vraiment y voir un match.

C’est l’heure de prendre la direction de Walsall, au Nord Ouest de Birmingham. C’est une petite ville industrielle de l’agglomération de Birmingham. D’ailleurs le Banks’s Stadium se trouve justement dans une de ces zones. On l’aperçoit sur le bord de la M6. Pour se garer, il faut payer 4 livres de parking, risquer une amende dans la petite zone commerciale voisine (avec un Mc Donald’s et quelques commerces), ou comme moi trouver une place dans l’une des quelques rues voisines de la zone.

Le Walsall Football Club est un club familial, qui réussit à survivre malgré la présence de nombreux clubs, importants dans le paysage du football anglais, dans la banlieue de Birmingham. Son palmarès se résume à un titre de champion de League Two et une finale perdue du Football League Trophy (en 2015). Le Football League Trohy étant une compétition rassemblant les équipes de League One et League Two, ainsi que seize académies de clubs.

Pour l’avant match, le club proche du stade étant fermé, il faut le passer dans l’hôtel Park Inn transformé en pub pour l’occasion. Les fans de Sunderland ont investi les lieux. Ils sont plus de 3300 à se déplacer ce jour! Pour avoir ma place, j’ai dû passer par le club de Sunderland pour être sûr d’avoir ma place, car le club de Walsall ne mettra des places en vente qu’uniquement aux membres pour ce match. Je serai donc dans l’Away End (pour un prix de 23,50 livres)!

 

 

Le stade est vraiment Old School, bien que construit en 1990. Quatre tribunes typiquement britanniques, dans l’une ,derrière un but, sur deux étages. Deux tribunes sont réservées aujourd’hui aux fans de Sunderland. Presque la moitié de l’affluence du match , pour un match de League One. Malgré les difficultés récentes du club, les supporters sont toujours là. D’ailleurs l’un d’eux m’expliquera que la League One et le Championship leur permet de retrouver de nouveaux horizons et redécouvrir le football populaire, alors que la Premier League devient plus que jamais une entreprise lucrative.  

Sunderland bénéficie toujours d’un soutien populaire, malgré ses deux descentes successives. Et c’est un réel plaisir de vivre un match auprès de ses supporters.

8000 personnes garnissent le Banks’s Stadium cet après midi, pour le match traditionnel  de 15h00. Il y a beaucoup d’intensité dans ce match de League One. Walsall est dans le ventre mou du classement, alors que Sunderland est à l’affut pour remonter en Championship.

– 23ème minute, fait de match: sur un tacle appuyé, Power prend rouge. Sunderland jouera le reste du match à dix. Et cela s’avère compliqué. Walsall domine, puis concrétise en début de seconde période . 1-0. Puis 2-0 en l’espace de six minutes. Sunderland est KO. Mais sur une frappe anodine de Mc Geady, Sunderland revient à 2-1. L’espoir revient. Sunderland y croit et redevient dangereux. Les fans poussent. En quête de l’exploit. Et alors que la fin du match approche, Sunderland est récompensé de ses efforts, et je vais vivre l’une de mes plus belles émotions Outre Manche.

Quel chaos, quel folie sur l’égalisation de Sunderland. Le carton rouge, les deux buts de Walsall. Toute la frustration du match ressort, et c’est la folie qui s’empare des esprits des fans aways. Jusqu’à envahir la pelouse. Ils fêtent ce nul comme une victoire. Comme une accession. Comme un trophée. Mais ce n’est que la League One! Que la 19ème journée d’un marathon de 46 matchs voire plus. Mais ils sont toujours là. Toujours derrière leur équipe, leur club. 

Après ce moment intense, il est temps pour moi de rejoindre le Boldmere St Mickaels Stadium. Avec un arrêt par le stade de Sutton Colfield, petit stade de ce club de Non League. Où je verrai la tribune la plus atypique jamais vue: composée… de six chaises! 

Les Aston Villa Ladies rencontrent les London Bees au Boldmere St Mickaels Stadium. Le match est disputé, mais on verra quatre buts. Victoire de l’équipe visiteuse 3-1. Agréable de pouvoir boire une pinte tranquillement devant un match, avec l’odeur du barbecue. 400 personnes étaient là. La place m’a coûté 5 livres. 

Après cette grosse journée, je repars à l’hôtel, où je regarde à la TV les résumés des matchs du jour. Mais aussi, Harry Redknapp, héros de télé-réalité, mangeant des insectes! 

Au programme demain, le Second City Derby et un match de Premier League. 

Stade
Ville
Ambiance
Summary

passionné par les stades et ambiances de football britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *