Stade de la Tuilière

Visité
7.6

Bien

FC Lausanne-Sport – FC Bâle au nouveau Stade de la Tuilière

FC Lausanne-Sport – FC Bâle au nouveau Stade de la Tuilière

FC Lausanne-Sport - FC Bâle

28€ Zone C8
7.6

Le stade

8.0/10

Le football

7.0/10

L'atmosphère

7.5/10

La ville

8.0/10

L'expérience groundhopping

7.5/10

Pros

  • Un stade bien pensé et construit
  • Superbe tifo des Loz Boys
  • Parking gratuit (en Suisse!)
  • Une ville dynamique et sportive
  • Un club de supporters pour enfants

Cons

  • Un public, une affluence qui doivent se développer
  • Le rythme du match un peu faible malgré 4 buts

Je termine mes vacances par le match Lausanne-Sport – FC Bâle dans un stade tout neuf : le stade de la Tuilière. Le stade est utilisé depuis la fin de saison dernière mais seulement cet été avec des fans. Et c’est bien aujourd’hui que les ultras du Kop Sud l’inaugureront puisqu’ils faisaient également leur retour au stade (lire le communiqué).

Lausanne la Sportive

A bout de nos forces de fin de vacances, on a visité quelques heures Lausanne la veille. Ce samedi la ville accueillait le FIBA 3×3 World Tour Masters, une étape dans la ville suisse qui semble jusque-là se produire tous les ans. On en a observé quelques petits bouts depuis le pont surplombant la Place Centrale, et notamment le concours de Dunk. Pas les meilleurs dunkeurs du Monde mais au moins c’était rythmé et sous une bonne ambiance contrairement à ce qu’on peut voir parfois sur un NBA ASG ou au Quai 54 à Paris. La notation est sévère mais juste si c’est raté (0). Le basket 3×3 ne me parle pas encore suffisamment mais à l’avenir savoir que ça se produit à Lausanne chaque été pourrait me servir.

Lausanne semble en tout cas être une ville de sport assez active au sein de la Suisse puisque c’est la Capitale Olympique avec la présence du CIO et du Musée ici-même. La ville est le siège de 60 fédérations et associations sportives internationale. Vous pouvez en savoir plus sur Lausanne la Sportive ici. Perso, le Ladies Open Lausanne Tournoi WTA disputé sur les rives du Lac Léman pourrait par exemple être une bonne raison de m’y faire revenir. Et évidemment le Lausanne Hockey Club que je dois impérativement voir dans la Vaudoise aréna.

Les rives du Lac Léman sur lesquels on s’est évidemment promené pour finir notre tour des lacs dans ces vacances après le lac de Thoune et le lac de Brienz.

Le Stade de la Tuilière

Le nouveau stade de Lausanne se trouve toujours au Nord de la ville, à un peu plus d’un kilomètre de l’ancien stade Olympique de la Pontaise que le club utilisait depuis 1954. Pas de problème pour les groundhoppers comme moi qui ne l’aurait pas fait puisqu’il est maintenant utilisé par le second club de foot de la ville : le FC Stade Lausanne Ouchy. Le club évolue en plus en Challenge League (D2), donc c’est pas trop mal même si l’affluence se compte en centaines. Cela se surveille sur de la Coupe.

L’emplacement de ces stades sont trop loin des centres d’intérêts de la ville pour s’y déplacer à pied mais en tant que fervent utilisateur Flixbus ils font quand même mon bonheur puisque les cars se garent au Parking Vélodrome, à 15 minutes à pied du nouveau stade. Ce parking est également gratuit le dimanche (et après 17h les autres jours) donc bien utile pour s’y garer lors d’un match.

On est arrivé au même moment que le cortège des ultras faisaient la route vers le stade. Le stade de la Tuilière semble très bien conçu (heureusement), avec une belle devanture extérieure et des tribunes très compactes tenant en une quinzaine de rangées et proches de la pelouse (synthétique pour l’instant). Ça change aussi d’avoir un beau stade récent suisse qui ne fasse pas le double usage de centre commercial.

En revanche petit couac au niveau de l’organisation puisque les portes pour rentrer en tribunes ne se sont ouvertes qu’à peine une heure avant le match pour la Tribune D. Pas très commercial non plus de laisser les fans attendre ainsi. « On va vraiment passer pour des guignols auprès des suisses-allemands » ai-je entendu dans la file d’attente qui s’allongeait. Mais bref, tout le monde a pu rentrer bien à l’heure en tribunes. Le petit plus des tribunes que j’aime bien dans ce stade, ce sont les coursives qui permettent de se balader de gauche à droite comme on l’entend sans faire chier personne. Ma place étant dans l’angle de la tribune C (virage du Kop) et de la Tribune D pour raison budgétaire, elle ne m’aurait pas permise de voir le tifo sans ces coursives. Et l’autre astuce, qu’on va se chuchoter, c’est qu’avec le nombre de places vides on peut se recentrer facilement…

L’atmosphère

Le stade peut accueillir 15 000 spectacteurs mais nous n’étions qu’un peu plus de 5 000 aujourd’hui. L’impression visuelle est pourtant bien meilleure que ce chiffre. La couleur des sièges qui se confondent très bien avec le reste doit sans doute jouer.

En tout cas, le club, récent promu et adepte de l’ascenseur, va devoir grandir et se stabiliser au plus haut niveau pour fidéliser un nouveau public (un peu comme à Genève). Pour cela, Le Lausanne Sport a créé une belle initiative avec le premier club de supporters « Loupo Club » pour enfants (voir ci-dessus dans l’angle de la tribune) de Suisse. Le stade, enfin digne de la 4ème plus grande ville de Suisse (139 000 habitants), devrait aussi aider à cela. D’ailleurs c’était en quelque sorte le message d’héritage partagé par les ultras dans un magnifique tifo : « Notre stade, notre nouvelle maison. L’héritage de nos futurs générations. »

D’après ce que j’en ai vu, les Loz Boys ne se composaient que d’une centaine d’actifs. C’est-à-dire qu’à domicile les parcages visiteurs devraient régulièrement aussi bonne figure (ou meilleure), comme aujourd’hui. On sent bien, surtout après notre match à Berne, que l’ambiance mise dans ce Kop Sud ne diffuse pas encore suffisamment sur le reste du virage et des autres tribunes. Mais voilà, à considérer aussi les 0 points en 3 matchs et des habitudes à construire avec ce nouveau stade et ce premier véritable retour du public à l’échelon de la Super League depuis 2018. Et sur un mois de vacances, quelque soit les ligues c’est rarement propice à retrouver la meilleure ambiance. Alors peut-être qu’on reviendra en faire le constat ?

L’ambiance a quand même été bonne. Les ultras étaient toujours actifs et pour les autres c’était une bonne journée pour s’enthousiasmer lorsque Lausanne a mené près de 40 minutes pour finir par prendre le premier point du club au cours de cette saison.

Du côté du parcage visiteur, une ambiance régulière également mais rien de fou surtout quand on connait les supporters balois. La particularité du jour c’était de voir le parcage davantage coloré que leur noir habituel. Pour cause, l’animation à l’entrée des joueurs se faisaient avec des maillots aux couleurs du club. Mais sinon, pour m’être placé en milieu de tribune, les deux virages semblaient se valoir d’un point de vue sonore.

Le match

Comme dit plus haut, Lausanne a mené au score 40 minutes et glané son premier point de la saison. Côté balois, on a encore vu le brésilien Arthur Cabral s’illustrer avec un doublé. 9 matchs depuis le début de saison, 14 buts et 6 passes décisives. Inhumain. Je ne le connais pas mais ce ne sont pas des stats à rester longtemps dans le championnat suisse…

Dans le contenu du match, c’était d’une intensité assez faible et avec quelques passages diffiles à analyser. Sur la première partie de la seconde mi-temps, Lausanne semblait totalement aux fraises physiquement et tactiquement avec beaucoup d’espaces laissés à l’adversaire. Et pourtant, le rapport de force s’est inversé sur la seconde partie de la mi-temps sans qu’on comprenne comment et pourquoi Bâle a défendu aussi mal ou avec autant de risques alors qu’ils menaient et dominaient. Cela dit, c’était un match ouvert tout ce temps dans l’esprit auquel le football doit se jouer. Au final, les deux équipes ont eu les opportunités de l’emporter. Cabral a notamment raté une tête à bout portant…

Conclusion

Une bonne petite expérience à Lausanne avec un stade moderne dont je n’ai aucun reproche à faire : facile d’accès en voiture et ENFIN un parking gratuit en Suisse, belle devanture de stade, capacité cohérente (inutile plus grand), couleur des sièges qui font oublier les places inoccupées, couloir accessible et excellente vue sur le terrain. Ce stade qui me fait penser au nouveau Stade de Luxembourg est réussi.  Peut-être manque t-il des stands pour ceux qui aiment l’odeur des saucisses à l’extérieur du stade (moi je m’en fous). On va leur souhaiter de se maintenir et grandir en tant que club et public. Je le dis pour eux mais surtout pour moi puisqu’en tant que frontalier, plus il y’a de clubs romands en Super League, mieux c’est. On veut un derby Servette FC – Lausanne-Sport tous les ans.

Familiarisé aux parcages pour suivre le FC Nantes, un stage sur Liverpool, mon autre club de coeur, a développé ma passion pour le groundhopping en 2016. Cofondateur au-stade.fr.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Lost Password

Sign Up

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x