Stade municipal de Łódź

Visité

ŁKS Łódź – Widzew Łódź

ŁKS Łódź – Widzew Łódź

ŁKS Łódź – Widzew Łódź

Secteur B3 50 PLN (10€)
7.6

Le stade

8.0/10

Le football

4.0/10

L'atmosphère

10.0/10

La ville

7.0/10

L'expérience groundhopping

9.0/10

Pros

  • Travail exceptionnel réalisé par les ultras.
  • Une décadence d'engins pyrotechniques.
  • La rivalite s'est vraiment ressentie.

Cons

  • ça aurait été encore mieux de nuit.
  • L'ouverture du score, heureusement tardive, a trop climatisé le stade.

Ce match est le 68ème derby de la ville de Łódź en Pologne. Aujourd’hui, en 2ème division polonaise, c’est le ŁKS qui accueille le Widzew dans son stade flambant neuf. En effet, le stade a été inauguré seulement 2 semaines plus tôt face au Chrobry Głogów pour une défaite 0-1.

Les 2 clubs cumulent 6 titres de champion de Pologne mais ont connu de très grosses descentes aux enfers pour des problèmes financiers. Après 2012 et la chute du ŁKS, il a été très difficile pour les deux clubs de se rencontrer. Ils se sont retrouvés en 2017 pour une seule saison en 3ème division et sont de nouveau ensemble depuis l’année dernière en 2ème division. A cause du covid, ces derbys n’ont donc finalement été de retour que cette année !

A cela s’ajoute l’enjeu sportif, le Widzew a besoin de la victoire pour viser les 2 premières places du championnat directement qualificatives en 1ère division. Le ŁKS, doit aussi gagner pour viser les play-offs d’accession, c’est-à-dire les 3 à 6èmes places.

Comment tu as eu le billet

Pour le billet, attention. Si vous voulez tester la possibilité de prendre un billet en ligne en tant qu’étranger, testez vraiment jusqu’au bout. Car dans ce club, c’est jusqu’aux moyens de paiement que ça bloque. Car même si l’option étranger + n° de CNI/passeport est accessible, il est ensuite impossible de payer par PayPal ou CB, mais seulement en moyens de paiement polonais (Blik par exemple) ou par virements bancaires polonais. Personnellement, j’ai demandé au propriétaire polonais de ma location, avec qui je suis en bons termes, de me l’acheter. Donc si le ŁKS ne change rien sur sa billetterie, il faudra faire appel à un contact polonais sur place….

J’ai donc pris ma place en latérale en bloc B3, à la limite de la tribune VIP, avec le parcage du Widzew à gauche et le kop du ŁKS sur ma droite. Le stade est quasiment à guichets fermés, avec 15 998 spectateurs.

La ville

Ce match était le 4ème en 4 jours. Je n’avais ni les jambes ni le temps de visiter la ville. A priori, ce n’est quand même pas la plus belle de Pologne. Toutefois, je me suis arrêté à la gare de Widzew Łódź (même nom que le club) et j’ai donc pu passer devant leur stade où de nombreux supporters du Widzew étaient déjà réunis pour se rendre au stade de leur rival. J’ai ensuite marché (+ trottinette électrique) à coté de la très longue route qui coupe Łódź en deux et qui relie les 2 camps. J’ai pu admirer le très grand nombre de graffitis des deux clubs sur ma route.

Le stade

Le stade, comme évoqué plus tôt est flambant neuf. Il n’a qu’un seul match à son actif, 2 semaines plus tôt. A noter qu’il a été également désigné pour accueillir les matchs à domicile de l’équipe nationale d’Ukraine pour ses matchs de Ligue des nations face à l’Arménie et l’Irlande.

Le match

Je suis arrivé très tôt devant le stade et je suis rentré parmi les premiers à l’intérieur. A partir de ce moment, j’ai su qu’on allait partir dans une autre dimension. Des sacs remplis de sweats pour la boutique des ultras sont rentrés devant moi sans aucune fouille et ma fouille, entrée tribune ultra, était plutôt une fouille visuelle qu’une fouille tactile ils n’ont pas vérifié ma sacoche !

En plus de cette fouille douteuse, je constate que quelque chose ne tourne pas rond. En effet, je suis situé juste à côté de la barrière séparant la tribune VIP de ma partie latérale. Le souci, c’est que cette barrière n’est absolument pas efficace car on peut l’enjamber ou passer dessous très facilement. Une bonne vingtaine de supporters dont des mineurs se réunissent déjà près de moi, dans le but de la traverser pour aller au plus près du parcage visiteur. Anecdote amusante, étant situé près de cette barrière et pensant que je voulais l’enjamber aussi, l’un des supporters du ŁKS m’a checké la main. Infiltration réussie 😊Je constate que les agents de sécurité sont en sous-nombre, un homme plutôt balèze (en poids, mais pas en vitesse) est le seul qui tente de les empêcher de passer par sa présence. Mais ce petit jeu s’arrête au moment où il est interpellé par l’un de ses collègues quelques marches plus haut pour que tout le monde puisse passer dans son dos. Le temps qu’il se retourne, il ne restait plus que moi derrière la barrière.

En plus d’être un derby, ce match est au cœur des 2 plus grandes alliances de supporters en Pologne : d’après les banderoles que j’ai pu observer, des supporters du Ruch Chorzów, du Wisła Kraków et de l’Elana Toruń (D4 polonaise + faillite) sont logiquement présents dans le parcage du Widzew Łódź et le ŁKS Łódź est aidé par une grosse délégation du Zawisza Bydgoszcz (D4 polonaise) et de plusieurs ultras du Lech Poznań.

Les ultras du Widzew, au nombre de 907, et autorisés à participer au derby dans le parcage pour la 1ère fois depuis 14 ans, n’ont pas vraiment chanté tant que le parcage n’était pas complet, c’est-à-dire, quasiment toute la 1ère demi-heure. Photo prise au moment où le parcage était complet :

Le match démarre de fort belle manière dans les tribunes. Les ultras entonnent des chants plutôt courts que chaque tribune reprend à tour de rôle par la suite. Même situé en latérale, j’ai pu participer à tous les chants, j’étais debout tout le match et j’ai même eu l’occasion de faire une célébration du Poznań (ou grecque) !

Le 1er tifo du ŁKS se met en place vers la 25ème minute mettant en avant un supporter du ŁKS avec une banderole à 2 bouts marqué « ŁKS » dessus. Et des centaines d’autres vraies banderoles comme illustré sur la bâche sont tenus par les supporters tout autour ! La banderole en bas signale « Il n’y a qu’un seul club dans la ville de Łódź ». Le craquage pyrotechnique intervient dans la foulée.

La mi-temps est sifflée sur le score de 0-0. On va alors basculer dans l’irréel. Vous vous rappelez de cette barrière dont je vous parlais en avant-match ? Plus d’une centaine d’ultras/hooligans cagoulés passent alors devant moi et derrière moi pour l’enjamber et ainsi traverser la tribune présidentielle pour se placer le plus près possible du parcage visiteur. Sous les yeux de la sécurité du club, certes en sous-nombre mais sans aucune tentative de bloquer le passage.

Au-delà de cette scène indescriptible, on peut légitimement se demander si la pose de ces barrières qui séparent les tribunes sur lesquelles on peut très facilement passer au-dessus et en-dessous n’a pas été volontaire, pour « baptiser » ce 1er derby dans le nouveau stade de la « meilleure » des manières. Le match reprend, mais le kop du ŁKS est désormais beaucoup plus silencieux et beaucoup moins rempli car toutes les forces vives sont désormais à ma gauche !

Vers la 60ème minute, ce qui devait arriver arriva, les ultras du ŁKS font donc leur travail et attaquent le parcage du Widzew à coups de feu d’artifice. Etaient-ils au courant que le parcage était entièrement recouvert d’un filet de protection ? Au final, un seul feu d’artifice réussira à rentrer dans le parcage, pile sur la banderole du Widzew qui n’avait pas été enlevée. Les ultras du Widzew tentent de répliquer en voulant faire tomber les grilles du parcage et voulaient se battre, tentatives rapidement avortées par la police et le gaz lacrymogène.

Les ultras du ŁKS reviennent se placer dans leur tribune, en repassant donc par la tribune présidentielle, comme si rien ne s’était passé. La sensation de voir ces scènes est incroyable et très bizarre à vivre, tant c’est surréaliste.

A peine retournés dans leur tribune que les animations reprennent. Cette fois-ci un nouveau tifo au message cinglant : « ŁKS ne dort pas, ŁKS est en éveil, les infidèles attendent la mort ». Quatre supporters du Widzew sont représentés mourant sur la bâche sous les yeux de Dark Maul en arrière-plan. Ce personnage de Star Wars est un personnage accaparé par les ultras du ŁKS et représentés sur certaines de leurs banderoles.

A la 81’, car il faut parler de foot, le Widzew ouvre le score et le buteur, Pawlowski, file célébrer avec ses supporters son but en montant sur les grilles du parcage.

Qu’on se le dise l’ouverture du score a climatisé tout le stade. Car avec ce but, le ŁKS abandonne quasiment ses chances de play-offs. Mais le spectacle est encore loin d’être terminé. Les ultras du ŁKS descendent leur bâche de Dark Maul et dévoilent un nombre impressionnant de drapeaux aux couleurs blanches et rouges. En haut de la tribune des pots de fumée rouges et blancs sont allumés. La diversité et le nombre de drapeaux donnent un aspect visuel très agréable.

Les ultras du ŁKS enchainent ensuite avec un craquage encore une fois incroyable : aux classiques fumigènes rouges, s’ajoutent les feux d’artifice dorés que j’avais déjà pu observer chez leurs amis du Lech Poznan (présents aussi ce jour-là pour rappel) lors du match face au Jagiellonia Bialystok, décrit aussi sur le site. Le stade semble avoir un minimum de sécurité car les messages d’alerte incendie/fumée se déclenchent à l’apparition des artifices dorés.

 

De son côté, après une tentative avortée et raillée par les supporters du ŁKS, le Widzew peut enfin mettre sa chorégraphie en place : un tifo divisé en 7 parties, qui font correspondre une couverture d’un journal sur lequel est titré clairement : « Nouveau stade, [mais toujours les mêmes] vieilles p*tes ». Allumage de pots de fumée noire en premier puis craquage tout autour de la page de journal. Magnifique là encore.

Et en même temps que le craquage du parcage visiteur, les ultras du ŁKS n’avaient TOUJOURS pas fini leur show : un magnifique feu d’artifice en guise de bouquet final.

L’un de ces feux d’artifice a été mal visé et explose assez proche de l’arbitre (on peut voir un petit nuage de fumée juste au-dessus des joueurs sur les photos), le poussant à « interrompre » le jeu le temps que ce soit fini. Le tifo de Dark Maul remonte dans le kop pour permettre aux ultras de se changer une dernière fois.

Pendant ces 15 dernières minutes, la sonorité était en revanche quasiment proche du néant à cause du but du Widzew et cette fin de match n’était rien d’autre qu’un indescriptible vidage de stock d’engins pyrotechniques en tout genre et sans limites. L’absence de sonorité et tous les évènements précédents rendaient l’usage des engins totalement décomplexée, comme si l’on était dans un lieu soumis à aucune règle.

Conclusion

Un match démentiel dans les tribunes. Que dire à part merci à la fin du match ? La qualité et le nombre de tifos et la quantité de pyrotechnie donnent l’impression que ŁKS avait préparé ce premier derby dans son nouveau stade depuis des années. J’ai vraiment ressenti la rivalité entre les 2 clubs. Et que dire de ces 15 dernières minutes où je ne savais plus où donner de la tête entre le parcage ou le kop local.

J’ai pu observer pendant mon semestre que la présence des hooligans dans les tribunes faisait plutôt fuir les polonais lambdas du football. Ce derby a eu du mal à atteindre les guichets fermés malgré les enjeux énormes (nouveau stade, derby, enjeu sportif) alors que la ville fait 700k habitants ! Et ce match était la plus grosse affluence du week-end 1ères et 2èmes divisions confondues ! Personnellement ça ne m’a pas dérangé car je n’avais aucune raison de craindre quoi que ce soit et ça apporte beaucoup d’adrénaline, mais je peux comprendre que le polonais lambda ne soit pas conquis par ce genre de spectacle.

Malgré tous les événements passés dans les tribunes, aucune réelle interruption de jeu n’a été ordonnée, « seulement » 10 minutes de temps additionnel. La commission de discipline polonaise a rendu les sanctions quelques jours seulement après le match :

– 1 match à huis-clos et 2 parcages fermés à l’extérieur pour le ŁKS, donc les 3 derniers matchs de la saison seront sans leurs supporters, 2000 euros d’amende et, important si l’envie vous prenait d’aller voir le derby inverse Widzew- ŁKS, les supporters du ŁKS ne seront pas autorisés pour le prochain derby au Widzew.

– Côté Widzew, ce sont 2 parcages fermés à l’extérieur.

En fin de saison, le Widzew a réussi à remonter en 1ère division donc le derby n’aura pas lieu pour tout de suite !

Fan de l'AS Saint-Etienne et du GF38, ville de naissance. Fait un Erasmus en Pologne où j'ai pu découvrir un tas de stades et d'ambiances incroyables.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Lost Password

Sign Up

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x