Menu Fermer

Newcastle – Watford

Newcastle - Watford

35£
8.3

Le stade

9.5/10

Le football

7.0/10

L'atmosphère

8.5/10

La ville

7.5/10

L'expérience groundhopping

9.0/10

Pros

  • Stade mythique
  • Temple footballistique en pleine ville
  • Une belle ambiance

Cons

  • Le nord-est de l'Angleterre, région peu "réjouissante"

Après deux matches consécutifs à Liverpool, j’ai cette fois-ci pris la direction du nord est de l’Angleterre, à Newcastle, pour mon septième match depuis mon arrivée. Les Magpies de Rafa Benitez sont toujours à la recherche de leur première victoire en Premier League et affronte la bonne surprise Watford, alors dans le haut du classement.

En premier lieu, l’obtention du précieux sésame : le billet. Comme (presque) toujours, c’est sur la billetterie en ligne du club que ça se passe. Trois semaines avant le match, la vente passe en general sale, accessible au public. Le tarif le moins cher est de £35 (sauf si vous venez en famille, dans la Family Area, c’est £25 il me semble), qu’on soit young adult ou non. Je choisis la livraison par la poste car impossible de choisir l’option “collect” au stade. Me voilà donc en possession de mon billet une semaine après mon achat environ.

Pour venir à Newcastle, c’est encore et toujours en bus. Moins de £10 l’aller-retour avec National Express, pour quelques trois heures de trajet. La gare routière est à 15 minutes à pied du stade, c’est très pratique. Il faut dire que j’ai une affection particulière pour les stades implantés en centre-ville, dans un endroit vivant et non à l’extérieur de la ville ou au bord d’une autoroute. Présent au stade plus de deux heures avant le coup d’envoi (15h), j’ai bien le temps de faire le tour, prendre connaissance du lieu.

Une fois à l’intérieur, je suis assez impressionné par la hauteur de la tribune située en face de moi et du toit cantilever (apparemment le plus large d’Europe). Concernant l’ambiance j’ai de la chance, je me retrouve dans le corner accolé à la Gallowgate End, qui est la tribune la plus vivante du stade, chantant tout le match et agitant des larges drapeaux à la manière du Spion Kop de Liverpool. Beaucoup de chants à la gloire de Rafa Benitez se font entendre, on sent bien que l’Espagnol est une icône ici, après être resté en Championship et avoir fait remonté le club en PL. Au niveau du match, NUFC a enfin décroché sa première victoire, sur le plus petit score possible grâce à Ayoze Pérez, ce qui ravit évidemment tout les fans ce jour-là (plus de 49 000 si j’ai bien compris le speaker).

St James’ Park résonnait en moi comme un stade mythique avant ma venue, je n’ai pas été déçu du tout. Si on met de côté mon supportérisme pour Liverpool (et donc les matches à Anfield), c’est sans doute ma meilleure expérience jusqu’à présent.

Stade
Ville
Ambiance
Summary

Football populaire, rock indépendant et lutte des classes. À bicyclette ou dans la fosse. #YNWA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *