City of Manchester Stadium

Visité
7.2

Bien

Manchester City – Celtic Glasgow

Manchester City – Celtic Glasgow

Manchester City - Celtic Glasgow

35£ East Stand Bloc 111
7.6

Le stade

7.5/10

Le football

6.0/10

L'atmosphère

9.5/10

La ville

6.0/10

L'expérience groundhopping

9.0/10

Pros

  • Exchange Square rempli de fans du Celtic
  • La provocation entre les fans
  • L'appropriation du stade par le Celtic
  • Facile de se procurer une place

Cons

  • Aucun enjeu sportif
  • Rien à foutre du match
  • La Green Brigade tout en haut

Les probabilités d’un match sans enjeu en 6eme journée de LdC sont faibles mais pourtant bien pour ce City – Celtic. La faute principale à la branlée infligée par le Barca au Celtic dans les phases de poules. Alors même si on a payé “que” 35£, c’est frustrant. On ne compte donc que sur les supporters écossais pour nous rentabiliser cela. Je commence ma journée dans Manchester, les fans du Celtic prendront possession d’Exchange Square dans un relatif calme. Ils sont au moins 3 500 en parcage aujourd’hui et probablement le double en tout. Il est bien difficile d’obtenir des chiffres précis, beaucoup de fans du Celtic seront éparpillés dans les tribunes de l’Etihad, mais on sait que la police prenait cette rencontre au sérieux.

Pas d’ambiance exceptionnelle en ville (de ce que j’en ai vu) donc direction l’Etihad Stadium. Où on va très vite être heureux d’être là. J’ai eu la bonne idée d’acheter nos places à pas plus de 5 sièges du parcage du Celtic. Le parcage se divise en 3 niveaux : Celui du bas où nous sommes, et deux autres plus hauts dont le dernier avec les Ultras. Les supporters de City autour de moi ne semblent pas apprécier la compagnie du Celtic.

Je pensais me retrouver dans un bloc avec beaucoup de sympathisants du Celtic mais “nous” ne sommes pas le bienvenue. Je cache donc mon écharpe (note : Je ne suis pas un “fan” du Celtic mais en connaisseur j’apprécie). Un geste fortement nécessaire puisqu’au fur et à mesure du match, les Citizens vont jouer les stadiers en dégageant les fans du Celtic, parfois violemment et en franchissant presque les limites de l’acceptable pour un non initié. Même si pour ma part, j’aurai compris que je me fasse dégager comme une merde. De l’autre côté de la tribune (deux amis à moi s’y trouvaient) des fans n’ont pas tenu 5 minutes dans le stade. Quelle idée en même temps de placer un parcage autour d’un Kop ? C’est très bon pour le folklore mais un peu moins pour la sécurité.

Avec un but du Celtic dès la quatrième et l’égalisation dès la huitième, le stade va exploser dans les deux sens. Les deux camps s’affrontent du regard, se provoquent constamment par des gestes (un maillot d’United fait toujours son effet). Le spectacle était constamment en tribune, on ne portait quasiment aucun intérêt au match. Et il fallait profiter de ça pour une fois que les fans de City réagissaient avec une véritable véhémence envers les supporters adversaires. Notre bloc et nos voisins n’avaient aucune intention de rigoler. Même si les fans de City étaient enfin “vivants”, ce sont sans surprise les fans du Celtic qui se sont fait plaisir. Quand les fans de City chantaient “Lalalala City”, les fans du Celtic reprenaient sur un volume plus élevé : “Lalalala Celtic”. Et c’était souvent comme ça. Un chambrage qui passait forcément mal même si tant bien que mal les fans de City tentaient de se convaincre qu’ils sont encore chez eux.

(le rendu sonore de la vidéo ne rend pas vraiment honneur à l’ambiance réelle)

Apres la pause, l’ambiance va retomber un peu pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les fans du Celtic sortent les briquets et téléphones. On a initialement cru que c’était une manière de montrer leur présence et impressionner les fans de City. Puisque partout, des lumières vont illuminer le stade. Les fans du Celtic ont déjà l’habitude de s’approprier les stades en Scottish PL. On apprendra finalement plus tard qu’il devait s’agir en premier lieu d’un hommage au titre de LdC obtenu en 1967. D’où cette réaction des fans à la 67ème minute. Le message, compris ou non, sera en tout cas peu apprécié des mancuniens. Dans un stade, les anglais sont souvent d’énormes rageux. Ils répondront brièvement mais intelligemment par un “Stand Up for City” qui fera lever les 3/4 du stade.

Moins intelligemment peut-être, certains cherchent comme des proies des fans du Celtic autour d’eux. Je me fais de plus en plus petit avec mon écharpe sous le blouson. A fréquence régulière (chaque 1/4 d’heure), un ou plusieurs fans continuent de se faire virer. De façon assez contradictoire, on aurait cru être dans un match à très fort enjeu, mais en même temps on a complètement oublié ce qui se passait sur le terrain. Et bien, encore heureux en tout cas qu’aucune des deux équipes n’aient eu à perdre quelque chose ce soir. Même si les fans de Manchester n’ont pas été d’une grande classe, on préfère quand même ça à ce qu’on a vu contre le Barca et Chelsea.

En conclusion, c’était bien fun. C’est aussi une démonstration, à l’inverse de ce qu’on peut parfois lire, que l’Etihad est davantage un stade pour les touristes (la plupart de mes connaissances y vont ou iront) qu’Anfield ou Old Trafford. Car on peut y voir des affiches de PL ou LdC sans aucune ancienneté/fidélité au club. Un luxe très rare en Angleterre. Et puisqu’on avait pris notre marge pour aller au stade, l’accès au stade fut cette fois-ci simple (mais on a fait le retour jusqu’à la gare à pied, comme à Anfield).

Romain Guilbault
Familiarisé aux parcages pour suivre le FC Nantes, un stage sur Liverpool, mon autre club de coeur, a développé ma passion pour le groundhopping en 2016. Cofondateur au-stade.fr.

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up