Menu Fermer

Woking FC - Welling FC

15£
7.5

La ville

7.0/10

Le stade

7.0/10

L'atmosphère

9.0/10

Le football

7.0/10

L'expérience groundhopping

7.5/10

Pros

  • Le stade est atypique
  • Atmosphère top ce jour là, sans doute dû à la finale des playoffs
  • J'ai pu réserver sur internet, et recevoir un duplicata gentiment envoyé par le club

Cons

  • Il manque une tribune latérale
  • Atmosphère à confirmer sur un autre type de match

 

La fin de saison, les belles journées, favorables au groudhopping. Découvrir de nouvelles villes, de nouveaux stades, de nouvelles atmosphères. Liverpool et Manchester City qui concluent une lutte historique pour s’adjuger le titre de Champion d’Angleterre… 

La fin de saison, c’est souvent l’occasion de belles rencontres à aller voir. Entre les matchs à enjeux pour le titre, pour les places qualificatives en Coupe d’Europe, pour le maintien…

 

Mais j’ai préféré une autre option aujourd’hui que la finale à distance Liverpool-Manchester City en Premier League, un autre football que celui qui représente le business du football moderne. La sixième division anglaise!

L’une des particularités outre Manche, c’est les Play Offs d’accessions. En effet, les deux premières places des championnats étant directement récompensées par la montée en division supérieure. Il reste toujours une place pour laquelle plusieurs équipes vont pouvoir se battre afin d’atteindre le Graal.

Le football amateur anglais ou semi-pro, l’autodérision de supporter un club qui ne connaît gloire. Mais aussi, la culture du football, la fierté de supporter sa ville, la fidélité des supporters envers leur club.

C’est pourquoi je me rends à Woking, pour la finale d’accession en National League, la 5ème division anglaise. Woking reçoit Welling. 

Les deux équipes évoluent donc à échelon inférieur, en National League South (appartenant à la Non League, le championnat amateur). L’équivalent de la sixième division. Woking a fini deuxième, Welling troisième de la saison régulière. Les deux favoris des barrages ont donc battu leurs adversaires en demi finale. C’est la finale idéale.

Woking est une ville située au Sud de Londres. La population est d’un peu moins de 65000 habitants. Et la ville est surtout connue pour avoir inspiré The Jam, dans la célèbre chanson: A Town Called Malice. En effet, Paul Weller (l’un des membres fondateurs du groupe) est né à Woking, et c’est lui l’a écrite. On peut d’ailleurs l’entendre à la mi-temps de chaque match au Kingfield Stadium. Aussi on peut trouver à Woking le siège de la célèbre entreprise automobile McLaren. 

On peut facilement coupler un match du Woking Football Club avec un match à Aldershot, qui se situe à une quinzaine de km au Sud Ouest. Ou avec l’un des clubs de Londres, la ville étant située dans le « grand Sud » de la capitale.

Le Kingfield Stadium, désormais appelé Laithwaite Community Stadium pour des raisons de partenariat, est situé un peu en retrait du centre ville. Il est assez facile de se garer dans les quartiers alentours. D’une capacité d’environ 6000 places, il est composé d’une tribune moderne aux places assises, située derrière les buts. En face, une « Terrace » où se rassemblent les supporters qui préfèrent voir le match debout, et mettre de l’ambiance. Tout l’espace latéral en face de l’entrée des joueurs est destiné aux away fans. Enfin, une tribune historique en bois, une autre aussi vétuste réservée aux journalistes, et une Terrace encore mais non abritée, composent la deuxième tribune latérale. Les vestiaires sont situés juste derrière. Ces vestiaires, où l’on peut entendre un fort fond musical durant l’avant match. 

Après plusieurs saisons d’une affluence moyenne d’environ 1500 supporters, ces deux dernières saisons ont connu meilleures affluences car on a dépassé les 2000 supporters par match. Et aujourd’hui 5000 personnes sont attendues pour un match à guichets fermés. Plus de 800 supporters de Welling se déplacent pour cette affiche, dont les deux villes sont séparées de 100 km. 

J’ai pu acheter mes places sur internet malgré la petite division dans laquelle se situe le club. Elle m’ont coûté 15 livres, et 5 livres pour l’adolescent qui m’accompagnait. Seul inconvénient, je n’ai pu avoir qu’un e-ticket. Cependant, après en avoir fait la demande, le club m’a envoyé quelques jours après le match un ticket réel en souvenir (avec les articles de la presse locale suite au match, très sympathique de leur part).

Aujourd’hui, c’est une finale! Le vainqueur de la rencontre montera en National League, l’élite du football amateur anglais. Le stade est bondé, on joue à guichets fermés. Le fait que le stade soit petit, donne un effet de masse. Les travées sont pleines, il fait beau et les supporters sortent du bar adjacent à l’une des tribunes pour boire leur pinte en se remémorant les grands moments de la saison, et en chantant. L’ambiance est principalement familiale; couples, enfants, personnes âgées arborant les couleurs du club… Mais on remarque aussi de nombreux jeunes lads, et des quadras-quinquas sapés casuals. Bref, une bonne représentation de la culture anglaise. 

La petite boutique du club, d’une petite vingtaine de mètre carrés, bat son plein. On peut même y acheter, d’occasion, des programmes ou maillots historiques du club! Aussi au coin de l’espace réservé aux aways fans, on peut trouver un point de vente d’anciens programmes de matchs. 

Mon programme du match acheté, pour le prix de 3 livres, je me rends en tribune. Ce dernier est tout de même composé de 32 pages, a peu de publicité mais comporte beaucoup d’actualité du club. 

Une dizaine de minutes avant l’entrée des joueurs, l’ambiance commence à monter. Les chants commencent à s’entendre. Les joueurs font leur entrée et aujourd’hui le titre de champion d’Angleterre ne se joue pas à Brighton ou à Liverpool. Mais bien à Woking. Dans cette ville appelée malice. 

Le match est assez serré. Peu d’occasions à se mettre sous la dent. C’est vraiment une finale, tendue. En tribune aussi, bien que du côté away, cela bouge peu. Pas mal de chants dans la Terrace derrière les buts, chez les supporters de Woking. Du chambrage. Et de la tension aussi. 

Pendant le match, plusieurs bagarres interviendront dans cette même tribune, notamment au coin entre les supporters des deux camps; plusieurs individus se feront même virer du stade. A la fin du match la police interviendra à la sortie du stade, suite à des altercations entre supporters des deux camps. 

Un but sur un coup franc superbement tiré d’Armani Little peu avant la pause va faire exploser le Kingfield Stadium.

L’ambiance est bonne et reste familiale dans l’ensemble. Le chant connu cette saison par les supporters de Liverpool est repris aux paroles de Woking: « Allez, allez, allez ». Mais nul doute que ces derniers n’ont pas parcouru l’Europe cette année, ils ont plutôt baroudé dans les campagnes anglaises! 

Entre temps, on regarde tout de même sur le téléphone du voisin les résultats de la Premier League. 

En seconde période, Woking aura quelques occasions de doubler la mise. Et quelques frayeurs. Mais globalement, l’équipe maitrisera le match. 

Lors des derniers instants, on ressent beaucoup de tension. C’est le dernier match de la saison, la finale d’accession, la montée est en jeu. Les stadiers retiennent les supporters, ceux ci commencent à s’agiter et le coup de sifflet final sera inévitablement accompagné d’un envahissement de terrain. D’une belle fête entre joueurs, dirigeants et supporters. De la remise du trophée. 

La finale du foot anglais ce Dimanche, elle était ici, à Woking!

Dans le même temps, c’est Manchester City qui remporte la Premier League.

Quant à Woking, l’ambition du club est à terme de monter en English Football League. La construction d’un nouveau stade de 10000 places est à l’étude. Riverains et supporters sont actuellement mis à contribution pour ce développement. 

passionné par les stades et ambiances de football britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *