+41 79 858 00 38

info@au-stade.fr

Everton – Manchester United (4-0)


8.8

La ville

6.0/10

Le football

9.0/10

L'atmosphère

10.0/10

Le stade

9.5/10

L'expérience groundhopping

9.5/10

Étant supporter d’Everton depuis mes 12 ans, c’est 8 ans après que je réalise enfin mon rêve d’aller à Liverpool pour voir mon club, chez lui. C’est à la suite d’un concours de circonstances qu’on décide avec Aurélien, un ami d’un groupe de fans des Toffees d’aller voir Everton – Manchester United, au lieu d’un match à Londres (Fulham ou Palace). Je profiterai aussi du déplacement pour aller voir au préalable City – Tottenham après notre arrivée à Liverpool par avion le vendredi soir.

La ville

En revenant samedi de Manchester City – Tottenham, je retrouve Aurélien pour visiter Liverpool, on décide d’aller sur les docks en passant par le centre-ville et la Radio City tower pour voir le Royal Liver Building puis Albert Dock. Les bâtiments sont relativement hauts mais cela contraste avec la ville qui n’est pas très propre et avec beaucoup de sans-abris à leurs pieds. Le réseau de bus est vraiment pratique pour s’y déplacer et pas trop cher (£2,20). Même si ce n’est pas une ville « touristique » Liverpool reste une ville agréable avec ses musées, les Docks et vivante avec beaucoup de gens qui sortent, le soir notamment.

 

Le stade

Donc en ce Dimanche de Pâques, nous allons enfin au Goodison Park, je suis un peu stressé d’y aller et j’ai peur d’être déçu, mais au moment même où je l’aperçois depuis une ruelle ce sentiment disparaît et laisse place à de la joie… le Goodison est grand, il est juste magnifique. On en fait le tour puis on est allé dans la fan-zone avant d’aller se poser au Stanley Park en attendant l’ouverture du Goodison. C’était vraiment quelque chose de voir les rues bleues, remplies de maillots d’Everton, alors qu’auparavant je n’avais jamais croisé d’autres evertoniens. L’entrée au stade fut simple et même si on était dans la tribune Gwladys Street on a dû se séparer car j’étais en tribune haute et Aurélien dans celle du bas. Puis on a profité pour voir l’échauffement des toffees.

Le match

Depuis le match contre Cardiff (victoire 0-3), Everton a su retrouver de bons résultats face au top 6 notamment à domicile, dont deux déceptions à l’extérieur :

Everton 0-0 Liverpool

Newcastle 3-2 Everton

Everton 2-0 Chelsea

West Ham 0-2 Everton

Everton 1-0 Arsenal

Fulham 2-0 Everton

Cette forme coïncide avec la volonté d’améliorer l’atmosphère avec des drapeaux et bannières comme dans les années 80 et la mise en place de la sirène avant le fameux « Z cars ».

Le match contre Manchester Utd commence avec les retrouvailles de Lukaku qui va se faire huer toute l’après-midi, et dès la 13ème minute Richarlison ouvre le score d’une magnifique retournée à la suite d’une déviation de Calvert-Lewin. Everton doublera la mise avec une contre-attaque menée par Gueye qui sert Sigurðsson, l’Islandais arme sa frappe aux 25 mètres et trompe De Gea.

Seulement 10 minutes après le début de la seconde période, c’est au tour de Digne de marquer avec une belle demi-volée. Everton mène 3-0 et la confiance est telle que Sigurðsson a failli faire mouche sur un corner rentrant dégagée de justesse par De Gea. À force de pousser, Everton met le quatrième avec un but de Walcott lancé dans la profondeur par Sigurðsson à la 64ème minute. Pour voir la 1ère frappe cadrée des mancuniens il faut attendre la 86ème minute captée sans problème par Pickford.

L’atmosphère

Donc des sirènes à la fin du match, l’atmosphère était vraiment exceptionnelle, le bois tremblait, on chantait les chants à l’unissons, c’était comme si le stade vivait au fil du match : La meilleure expérience dans ma vie (de fans) tout simplement.

À la sortie des joueurs on a pu croiser : Lucas Digne, Richarlison, Walcott, Keane, Gomes, Bernard, Calvert-Lewin et Virginia ainsi que Marco Silva.

Au lendemain du match, la visite du Goodison (£10) commence et on découvre le stade de l’intérieur du salon VIP avec loges où l’histoire du club et celle de Dixie Dean nous a été racontées puis les vestiaires domicile et extérieur jusqu’à finir par la pelouse.

Article écrit par @thomas_cgab

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils