Menu Fermer

South Stand

£24 (environ 28€)
7.2

Le stade

7.0/10

Le football

6.5/10

L'atmosphère

6.5/10

La ville

9.0/10

L'expérience groundhopping

7.0/10

Pros

  • La ville et les alentours du stade
  • Le bar intégré au stade

Cons

  • L'atmosphère
  • Le manque de personnalité du stade

Après la découverte du Mémorial Stadium, la 2ème et dernière étape de mon weekend à Bristol est donc cette rencontre de Championship entre Bristol City et Wigan.

La ville et l’avant-match

Le match est à 13h30 et il fait beau, ce qui me laisse le temps pour visiter le reste de ce que je n’ai pas vu la veille. Tout d’abord, ma soirée d’hier m’a permis de découvrir de belles adresses et de voir que de nuit la ville de Bristol est tout aussi plaisante. Je vous conseille d’ailleurs, dans la vieille ville, Three Brothers Burger pour manger et The Old Duke pour passer une bonne soirée avec du Live Music !

Ahston Gate étant situé au sud-ouest de la ville, je décide de visiter la partie Ouest de Bristol. Je passe d’abord par un centre-ville beaucoup plus moderne autour du Millenium Square, pour ensuite me diriger vers College Green avec la Mairie et la Cathédrale se faisant face. Je remonte ensuite vers Brandon Hill et la tour Cabot, offrant une vue à 360° sur Bristol. J’aperçois même Ahston Gate. C’est magnifique. Je me dirige ensuite vers le stade en passant par les quais situés en face de Spike Island. La ville de Bristol offre différents paysages tout aussi plaisant les uns que les autres. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire le Pont suspendu de Clifton, qui offre également une belle vue sur la ville et fait office de symbole. Ce sera pour la prochaine fois.

Le stade

J’arrive aux abords du stade par Greville Smyth Park et m’aperçoit que de nombreuses personnes sont posées ici pour profiter de l’avant-match. Je n’avais vu aucune couleur des Rovers hier en ville, ce fût identique pour City aujourd’hui. Néanmoins, à l’approche des stades, l’atmosphère de match prend d’un coup.

Une fois encore, nous avons un peu de mal pour distinguer le stade tant il est au sein d’une zone résidentielle. Ashton Gate offre un tout autre paysage que le Memorial Stadium. Il faut dire qu’il est bien plus récent. Il est davantage uniformisé et standardisé. Il y a donc moins à dire. On note cependant la présence d’un Pub dans le stade, qui est accessible depuis le parvis. Pour les avant-matches ou les matches à l’extérieur, ça doit être plutôt sympa !

N’ayant pas grand-chose à voir autour du stade, je décide alors de rentrer dans les coursives et cela me plait davantage. Elles sont spacieuses et très bien décorées.

On peut même faire le tour du stade sur 3 tribunes ! J’en profite pour rentrer au sein des deux tribunes latérales pour avoir des spots différents, avant de retourner dans la South Stand. De l’intérieur, le stade est déjà un peu plus plaisant avec ses tribunes de tailles différentes et les couleurs rouge du club. Sur certaines tribunes, on peut même apercevoir le quartier résidentiel aux abord du stade, ce qui offre une belle vue ! Le match va débuter dans quelques minutes, et les travées sont déjà bien garnies, il est tant pour moi de rejoindre ma tribune.

L’atmosphère

Je suis situé derrière les buts. Pas loin de moi, sur la droite, à l’angle de la South Stand (virage) et de la Dolman Stand (latérale), les gens restent debout et semblent constituer un Kop avec tambour et mégaphone. Agréablement surpris, je décide de les rejoindre. Ici, il n’y a plus de placement. L’ambiance part bien en début de rencontre. Je me dis que je vais passer un bon moment. Mais au bout d’à peine 10min, l’ambiance est vite retombée. Plus aucun chant n’est lancé par le mégaphone. On est alors dans une ambiance classique d’un public qui réagit aux erreurs d’arbitrages, gros tacles ou actions lumineuses de City. C’est clairement une déception par rapport aux 10 premières minutes. A l’instar des Rovers, je n’ai entendu aucun chant à l’encontre de l’autre club de la ville. Il semblerait qu’ici la rivalité est moins importante. Il faut dire que City a moins de raisons de « jalouser » son voisin, étant dans la course à la montée en Premier League et ayant une affluence moyenne de 22 000.

Côté Wigan, très peu de fans ont fait le déplacement. On ne les entendras quasiment pas de la rencontre.

Le football

La rencontre offre un football bien plus plaisant que celui de la vielle. City ouvre le score à la 39ème minute avant de se faire rejoindre (44ème) et mène mené au score (53ème). Les locaux peinent à concrétiser leurs actions, ce qui exaspèrent les fans. Mais ils parviennent finalement à égaliser à la 86ème. J’ai donc eu le droit au même score qu’hier.

L’expérience groundhopping

Cette visite d’Ashton Gate fût donc mitigée. D’une manière générale, j’ai préféré le Mémorial Stadium. Stade atypique avec une ambiance humaine qui nous rappelle le vrai football. Mais c’est aussi vrai qu’il peut y manquer un certain confort ou une grandeur qu’offre Ashton Gate avec ses coursives et sa capacité de 27 000 places. Sans oublier la qualité sur le terrain. J’en viens donc à la conclusion qu’il faut un peu de tout dans ce football anglais et cette aventure Groundhopping, c’est ce qui me permet d’avoir passé un week-end parfait. Je vous invite vraiment à prendre le temps de vous arrêter à Bristol, ville que je mets incontestablement dans mon top 3 en UK. Même ceux qui ont pour habitude d’enchaîner les matches sans prendre trop de temps pour visiter. Pour une fois, faites exception, vous ne serez pas déçu.

Stade de Reims pour le cœur,
Liverpool FC pour la grandeur,
le reste comme Groundhopper !

Je comptabilise plus de 100 stades à mon actif à travers 8 pays différents. Une passion qui se vit au Stade !

1 Comment

  1. Ping :Lechia Gdańsk - Pogoń Szczecin (Pologne 2/2) - Au stade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *