Menu Fermer

Reims – Lyon

Reims - Lyon

15€
6.4

Le stade

7.0/10

Le football

6.5/10

L'atmosphère

5.0/10

La ville

7.5/10

L'expérience groundhopping

6.0/10

Pros

  • Tarif plutôt avantageux
  • Placement libre dans la tribune
  • Facilité d'accès au stade

Cons

  • Public un peu trop spectateur
  • Lyon qui a toujours du mal

Après avoir découvert Bollaert et ses corons l’après-midi (Lens-Niort 1-0), nous prenons la direction de Reims avec mes 2 amis afin d’assister au  match de la 19ème journée de Ligue 1 qui opposait Reims à Lyon. Trajet effectué en voiture qui avait bien roulé depuis la veille, étant originaires de Bretagne. Arrivant après 2h de route, nous n’avions pas le temps de nous reposer car le match était déjà dans 1 heure et demie. L’hôtel étant excentré de la ville, nous avions un peu de trajet. Après un repas englouti en 20 minutes, nous partons en direction du tramway qui allait directement au stade, qui est un assez bon point. Mais, en arrivant à la station, un message écrit sur le panneau nous indiquait qu’avec la crise des gilets jaunes, il n’y avait plus de trams après 20h. Nous devions donc prendre la voiture et prier pour ne pas prendre trop de temps à se trouver une place. Entre temps, nous avions fait la rencontre d’un supporter de Lyon, lui, venant de Metz qui devait prendre le tram comme nous mais qui ne pouvait pas. Nous lui avons donc proposé de venir avec nous pour pas lui empêcher d’avoir un temps de marche interminable.

Arrivés dans le centre de Reims, nous avons du mal à trouver une place pour nous garer et après 10 minutes de recherche nous en trouvons une dans un parking payant à 25 minutes du coup d’envoi. Là, nous marchons pendant une bonne dizaine de minutes de marche avant d’arriver au stade. Le début du match étant à 20h45, nous arrivions juste 5min avant le coup d’envoi.

 

Obtention des places

 

Nous avions pris nos places un mois avant le match sur la billetterie en ligne du club. Malheureusement, pas de ticket pour cette fois, mais une feuille A4… Nous sommes placés en tribune Jonquet, celle du groupe des supporters des Ultrem. La place nous a coûté 15€ en tarif -25ans et cette tribune est en placement libre.

 

La ville

 

N’ayant pas beaucoup de temps pour visiter, nous n’avons vu Reims que de nuit. Monuments sympathiques et étant en période de Noël, il y avait beaucoup d’illuminations lumineuses.

 

Le stade

 

Le Stade de Reims joue dans le stade Auguste-Delaune (21029 places). Il a été créé en 1935 et a été rénové dans les années 2000. Stade fermé plutôt joli pour une première fois, je pensais que le stade allait être plus vétuste mais il était tout à fait moderne.

 

L’atmosphère

 

Arrivant au stade juste au coup d’envoi, le stade était du coup bien garni (17257 personnes). C’était la plus grosse affluence à ce moment là de l’année. A l’entrée des joueurs, le kop rémois sortait un tifo pour No. Étant au dessus d’eux, nous ne pouvons pas distinguer ce qui était marqué dessus. Du côté du parcage lyonnais, bien rempli il faut le dire, quelques engins pyrotechniques pour supporter leurs joueurs.

 

 

Malgré un stade bien rempli, nous étions déçus de l’ambiance (celle à Lens nous a conduit à être plus exigeant sûrement). Nous n’entendions que le capo gueulait  sur ses troupes. De temps à autre, de l’autre côté du stade, le parcage lyonnais se faisait entendre et c’était plutôt plaisant de voir un parcage aussi plein de nos jours.

 

Le match

 

L’entame du match a été contrôlée par les Lyonnais qui prirent directement la possession du ballon. L’ouverture du score fût assez rapide et c’est Lucas Tousart après une belle passe en cloche de Thiago Mendes suite à un coup franc repoussé par la défense qui crucifia Rajkovic après un joli contrôle de la poitrine. Sur cette action, un des défenseurs n’est pas remonté assez vite par conséquent Tousart en a profité. Après cela, Reims prenait le contrôle et Lyon procédait en contre quand il récupérait. Après quelques occasions, Reims obtient un penalty juste avant la mi-temps suite à une faute de Tete sur Cafaro à l’entée de la surface. Celui-ci se saisit du ballon et prend ses responsabilités pour se faire justice lui-même. Lopes part du bon côté mais est trop juste, ça fait 1-1 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, le match était équilibré, chacun ayant ses occasions pour faire la différence. Je me souviens que Lopes se faisait incendier à chaque fois qu’il touchait le ballon. A la 83ème minutes, Dembélé obtient suite à un accrochage de maillot de Disasi un penalty, il le frappa mais Rajkovic, monsieur penalty, partit du bon côté et repoussa la tentative de Dembélé. Après ceci, quelques actions mais toutes étaient hors cadre ou arrêtées. Le match se termine sur un score nul de un but partout. Laissant Lyon encore dans le doute et Reims continuant son bon début de saison.

 

L’expérience groundhopping

 

Pour un week-end de plusieurs matchs comme le nôtre, aller voir un Reims Lyon est plutôt plaisant, 2 buts, des penaltys, un beau parcage et une belle affiche. Mais si c’est juste pour y aller pour voir juste le match et découvrir le stade Auguste-Delaune et la ville de Reims,  je trouve que l’expérience ne vaut pas le coup. En tout cas, ce Reims-Lyon était vraiment sympa et ce fut une bonne expérience pour moi et mes amis.

Stade
Ville
Ambiance
Summary

Assez jeune groundhopper qui a débuté cette merveilleuse activité en 2019. La Bretagne ça vous gâte.
An Oriant 🔶⚫

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *