Menu Fermer

Après  la débâcle de Zagreb, on attendait un Fener combattant sur la pelouse de Constant Vanden Stock.

Au contraire de Zagreb, Bruxelles est beaucoup plus accessible depuis Genève.

J’arrive dans la capitale européenne dans la matinée du match. Après un tour dans la ville, je rejoint mes compagnons venus d’Istanbul.

Nous passons à l’hôtel de l’équipe pour récupérer les billets. Là il m’arrivera quelque chose d’invraisemblable, une connaissance me dit qu’il va me faire passer dans un journal sportif, sur le moment j’y crois pas trop mais samedi je vois  l’article me concernant dans le journal Fanatik.

Nous partons au stade vers 17:30. Voici une vidéo du cortège organisé par GFB Europe.

 

Quelques vidéos du parcage pendant le match :

 

Le parcage est bien plein, il y a un bon noyau venu d’Istanbul, et des expats venus des quatre coins du continent.

Un petit craquage est effectué dans le parcage, ça donne de la voix, on pousse bien mais l’équipe ne suis pas sur le terrain et on prend un but de l’éternel espoir Bakkali.

Dès le retour des vestiaires, on prend le 2-0 puis on égalise. Notre tribune garde son niveau même des minutes après le match.

 

Ici, j’aimerai dire un mot sur les tribunes d’Anderlecht, ils m’ont fortement déçu : même quand ils menaient 2-0, on ne les a pas entendu.

La soirée après le match est une soirée classique, j’aurais la mauvaise surprise le matin de “voir” (l’auteur de cet article est aveugle, ndlr) mon vol annulé pour Genève en arrivant à l’aéroport.

Je ferais donc Bruxelles-Paris puis Paris-Annecy en train, et mon ami viendra me chercher en voiture à Annecy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *