Menu Fermer
Stade Brighton

Brighton - Norwich

30£ South Stand (Virage)
5.6

Le stade

8.0/10

Le football

6.0/10

L'atmosphère

1.0/10

La ville

7.0/10

L'expérience groundhopping

6.0/10

Pros

  • Belle ville côtière animée
  • Beau stade
  • Stade accessible gratuitement en train
  • Organisation des trains au top

Cons

  • Stade en dehors de la ville
  • Aucune ambiance

Ce week-end, nous sommes partis en famille voir 2 matchs de Premier League pour fêter l’anniversaire de mon père. Le premier stade que nous avons choisi était celui de Brighton.

Pourquoi Brighton ? Etant donné que nous avons fait le déplacement en voiture (comme toujours) et que nous avions un timing assez serré, nous avons choisi des stades à proximité de Douvres (Sud-Est de l’Angleterre). Brighton se trouvait être la destination idéale puisque la ville est situé à une centaine de kilomètres du port. De plus, il est très facile de prendre des places pour un match de Brighton car les ventes atteignent très souvent le General Sale et que (sauf pour les matchs contre le Top 5 et les derbys) il n’y a pas besoin de membership pour accéder aux ventes.

La Ville

La ville de Brighton est une ville que j’ai trouvé très sympa hors saison. Par contre, étant une ville très touristique je ne m’y risquerai pas durant les périodes de vacances, pour les prix comme pour l’affluence dans la ville. Nous n’avons pas eu l’occasion de visiter entièrement la ville pour plusieurs raisons, comme je l’ai dit, nous avions un timing assez serré, nous voulions absolument nous caler dans un pub samedi matin pour voir l’Angleterre perdre la finale de la Coupe du Monde de rugby et aussi parce que le temps était épouvantable. En effet, pendant toute la journée où nous étions sur Brighton nous avons essuyé des rafales de vent et de la pluie battante. Impossible d’aller faire un tour sur le front de mer et rester dans les rues était fort désagréable.

Je vous conseille la gare de Brighton si vous passez dans le coin, elle n’est pas grande mais impressionnante avec sa verrière.

Gare Brighton

 

Le Stade

Stade Brighton

J’ai trouvé le stade impressionnant vu de l’extérieur. Ça faisait longtemps que je n’étais pas allé dans un « grand » stade. L’architecture est assez similaire au stade de La Beaujoire, avec des tribunes latérales hautes et des virages plus bas et le toit qui épouse la forme de ces tribunes.

L’intérieur du stade est vraiment bien aussi, même si on est sur un stade plutôt moderne par rapport aux autres clubs de Premier League (stade inauguré en 2011). Les tribunes sont proches du terrain. Nous on se retrouvait dans le virage à quelques mètres du poteau de corner, pas l’idéal pour voir le jeu de l’autre côté mais vraiment immersif quand le jeu est face à notre but.

J’ai bien aimé le stade, intérieur et extérieur, mais pour moi il est trop excentré de la ville. C’est un avis purement personnel, mais ça diffère complètement des coutumes habituelles du football anglais, avec un stade au milieu de la ville entouré de maison, de pubs et de bookmakers.

Au niveau accès, par contre, c’est très bien organisé. La plupart des supporters prennent le train (locaux comme visiteurs), la gare est à 200m de marche du stade. Il y a des trains toutes les 10 minutes les jours de match. L’aller se fait sans problème, il y a un peu d’attente au retour mais tout le monde est évacué assez rapidement quand même.

Le Football

Une bataille pour le maintien entre Brighton 15ème et Norwich 19ème. On a pas assisté au match de l’année mais c’était une rencontre agréable à regarder quand même. Les locaux ont largement dominé les débats mais ils ont beaucoup gâché devant le but avec un total de 21 tirs pour seulement 5 cadrés. Le gardien visiteurs, Tim Krul ancien de Brighton et Newcastle, a fait quelques parades pour sauver son équipe pendant le match. Norwich de son côté a été brouillon, autant offensivement que défensivement. 7 tirs, 0 cadré. Et surtout bon nombre de passes aux adversaires.

Il aura fallu attendre l’entrée de Leandro Trossard pour que Brighton réussisse à débloquer la situation. Le jeune belge a dévié un centre devant Tim Krul pour ouvrir la marque. Brighton réussira à faire le break à 5 minutes de la fin sur un coup franc taclé dans le but par Duffy.

L’atmosphère

Nous sommes en pleine période du Poppy Appeal en Grande-Bretagne, c’est « un appel aux dons lancé chaque année par la Royal British Legion en Grande-Bretagne […] visant à soutenir les familles des soldats morts ou blessés au combat. […] La campagne se traduit par le port d’un coquelicot en papier, moyennant un don pour venir en aide aux vétérans et à leur famille. » Durant cette période, des commémorations sont faites avant les événements sportifs, le plus souvent une minute de silence et la présence de soldats sur la pelouse. Nous avons eu droit à une impressionnante minute de silence avant le match. Absolument aucun bruit dans le stade, ce qui change des minutes de silence dans les stades français.

 

Par contre, pendant le match cela a été une énorme déception … Il n’y a aucune ambiance et aucune ferveur. Je suis d’accord pour dire que les ambiances anglaises ne sont pas les plus folles et que ça sonne souvent creux pendant les matchs, mais d’habitude il y a au moins certains chants repris par tout le stade et qui font du bruit. Ici, rien du tout. Seulement une poignée de locaux qui chante dans la tribune face à nous.

Le parcage de Norwich, qui était bondé (ils avaient un virage entier au lieu des 2 blocs habituels), a fait du bruit durant le match. Et ils n’ont pas hésité à se moquer de l’ambiance locale en chantant « This is a library » (c’est une bibliothèque pour les non anglophones). Et sur ce point, j’étais parfaitement d’accord avec eux, on est plus sur une ambiance de bibliothèque que d’événement sportif. Même sur les buts et à la fin du match pour la victoire, je n’ai pas vu plus d’effusions que ça.

L’expérience Groundhopping

Pour résumé, je conseille ce déplacement pour ceux qui veulent voir une ville sympathique et un beau stade. Pour ceux qui recherchent des grosses ambiances dans les stades, passez votre chemin.

J’ai été personnellement assez mitigé sur cette expérience (le temps que l’on a eu n’aidant pas à avoir pris du plaisir). J’étais content de revoir un match de Premier League quasiment un an après mon dernier, mais l’absence d’ambiance et le match (bon mais pas extraordinaire) ont rendu cette expérience plutôt moyenne.

Groundhopper since 2015. Spécialisé dans l'Angleterre, toutes divisions.
68 stades, 7 pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *