Besiktas – Goztepe (Istanbul, Partie 2/2)

Je vous avais quitté vendredi soir après Fenerbahçe – Sivasspor, mon week-end va maintenant continuer avec du tourisme dans Istanbul puis le match Besiktas – Goztepe samedi à 19h et même la section basket du Besiktas.

La ville

Lors de notre visite d’Istanbul, on est évidemment passé par les attractions les plus recommandées de la ville : la basilique Saint-Sophie, la mosquée Bleue, le Dolmabahce Palace qui se trouve dans le quartier du stade de Besiktas, Grand Bazar (coin sympa tant que vous n’achetez rien). le centre historique de la ville, etc. Lire la suite

Fenerbahçe – Sivasspor (Istanbul, Partie 1/2)

Pour notre week-end à Istanbul, on arrivait vendredi 15 mars en fin d’après-midi (vers 17h30) à l’aéroport Sabiha Gökcen. Cet aéroport se trouve sur la partie Asie, il faut 45 minutes à 2 heures (circulation très variable selon les heures) pour rejoindre le centre. Au moment de la réservation, on ne savait pas encore quel match la programmation turque allait nous donner. Par chance, c’est le seul club d’Istanbul avec son stade sur la partie Asie qui a été programmé le vendredi : le Fenerbahçe et son stade Şükrü Saracoğlu affronte Sivasspor à 20h30. Cela nous donne une bonne marge pour y être. Le samedi nous a lui donné un match du Besiktas à 19 heures. Récit de cette première partie avec le transport, la billetterie, le stade et match du Fenerbahçe. Lire la suite

Dinamo Zagreb – Fenerbahce (away)

Depuis le match contre  Benfica, il s’est passé un paquet de temps, donc je reviens à vous pour vous narrer mes aventures à Zagreb.
Après le tirage au sort, j’ai rapidement planifié l’escapade zagreboise. Mais un problème de taille se pose : il n’y a aucun vol direct depuis Genève pour Zagreb. Donc je fais mes recherches, et trouve un vol aller-retour depuis Zurich.

Le départ

Jeudi 20 septembre, il est 5h du mat, le réveil est rude. Je prends le train à 6h, je dors encore quand trois filles s’installent aux sièges qui sont autour de moi.

De fil en aiguille, on commence à discuter et on a ce dialogue qui illustre bien la situation :

Lire la suite