FC Bâle – FC Saint-Gall

Après un premier RDV manqué l’an dernier mais néanmoins épique, j’ai enfin pu voir un match du FC Bâle se jouer. Le contexte ne semblait pourtant pas moins particulier ce soir…

M’étant déjà calé un match suisse ce week-end avec le derby de Berne, j’ai profité de différentes promos pour me rendre à FC Bâle contre Saint-Gall.

La première : 12,50 francs suisse le match quelque soit la tribune ! Ma place sélectionnée en latérale m’en aurait coûté 70 en temps normal.

La seconde : 12 chf pour faire Bâle – Bern en train.

Le bonus ? 10 chf l’écharpe au lieu de 30.

Lire la suite

FC Saint-Gall – FC Bâle

On profite d’une belle promo de la compagnie Flixbus (15€ le trajet depuis Lyon) pour se rendre à St Gall. Ce n’était pas forcément prévu mais c’est finalement plutôt logique. Il n’y a bien entendu rien d’officiel et on peut le contester, mais les supporters de St Gall semblent considérés parmi les meilleurs de Suisse. On a évidemment le FC Bâle et le FC Zurich devant eux puis probablement une lutte entre St Gall et ceux de Berne (à confirmer, je ne m’y suis pas encore rendu).

La ville

J’arrive sur les coups de 5h du matin, en attendant que la ville s’éveille je me décide à prendre mon temps et marcher jusqu’au parc domanial Drei Weieren (les Trois Etangs). Même de nuit, la ville me plait déjà énormément. L’architecture des quartiers est en tout point merveilleuse, et le lieu où je m’apprête à me rendre est un formidable havre de paix. A 6h du matin, le parc pourrait paraitre glauque (un peu par ma faute : que fais-je ici dans la pénombre ?) puisque je ne croise que quelques coureurs. Mais le lieu doit être extrêmement convivial de jour et surtout l’été lorsque les habitants viennent s’y détendre (yoga, baignade, promenade). Il donne aussi une vue imprenable sur la ville.

Lire la suite

St Gall – FC Zürich. Récit d’un supporter aveugle

Dimanche 11 février 2018

Il est huit heures du heure du matin quand je me réveille dans ma maison à Genève.

Direction la gare de Cornavin, je sors de chez moi à 09:00, après un enchaînement de bourdes je loupe mon tram pour la gare, puis mon train de 09:42 pour Saint-Gall.

Je profite de l’attente du train de 10:42 pour prendre le petit-déj’ au Starbuck qui explosera le budget de mon déplacement.

Je prend le train à 10:42, le route est longue (trois heure et cinquante-trois minutes pour être exact) jusqu’à Saint-Gall qui est à la frontière avec l’Autriche.

Au tout début du voyage la langue parlé dans le train est le Français, après Berne l’Allemand prend le dessus.

J’arrive à Saint-Gall à 14:35, le match étant à 16:00 j’ai pas l’occasion de visiter la ville.

Lire la suite