+41 79 858 00 38

info@au-stade.fr

Toulouse – OM

Toulouse – OM post thumbnail image

Toulouse FC - OM

30€
7.1

La ville

8.0/10

Le football

7.0/10

L'atmosphère

6.5/10

Le stade

7.0/10

L'expérience groundhopping

7.0/10

 

J’ai toujours entendu dire que quand l’OM vient au Stadium, il y a plus de Marseillais que de Toulousains dans le stade. M’étant abonné au TFC cette saison car j’avais enfin la possibilité de voir du foot sans devoir faire des heures de route, j’ai voulu vérifier si cette légende était vraie. Le match a lieu le samedi 18 mai, jour des gilets jaunes, à 21h.

Obtention des places

Les places étaient à partir de 30 euros en virages pour ce match. Ca fait peut être cher pour voir le TFC, mais ce n’est rien comparé au 70 euros (minimum) qu’il fallait débourser pour le match contre le PSG, qui était en plus venu sans Neymar, Di Maria, Cavani et j’en passe. Mais m’étant abonné en début de saison (on se moque de moi régulièrement à cause de ça), je n’ai pas à m’acheter de place pour le match.

La ville

Toulouse, son architecture, ses briques rouges, sa place du capitole, et son stadium municipal. Une ville bien sympa malgré le périf saturé toute la journée.

La stade

Le Stadium, un stade plein quand le Stade Toulousain joue mais à moitié rempli quand c’est le TFC. Bien desservi par les transports, belle pelouse et quelques buvettes, il y a bien pire comme stade.

 

L’atmosphère

La légende est donc vraie, il y a bien quasiment autant de Marseillais que de Toulousains lors de TFC – OM. Pour preuve, le virage ouest était exclusivement rempli de supporters de l’OM ! Il y en avait aussi dispersés dans tout le stade y compris dans ma tribune, le virage Brice Taton, fief des ultras locaux, les Indians. Ces derniers sont logiquement énervés par la forte présence de marseillais dans le stade et leur tribune, ce qui provoquera quelques échauffourées sur le premier but de l’OM où une grande partie du stade exultera, certains Indians chercheront ensuite à dégager les supporters visiteurs de leur tribune, ce qui sera fait au bout de quelques minutes. Sinon au début du match, Les Indians déploieront une bâche munie du message « merci Cahu », en hommage à Yannick Cahuzac qui disputait ce soir son dernier match au Stadium. Et puis, quelques instants après, une nouvelle bâche dissimulée sous la première faisait son apparition, mais cette fois-ci pour exiger le départ de la direction. Dans le virage d’en face, les « Aux Armes », « qui saute pas n’est pas Marseillais » retentiront le long du match, malgré des moments plus calmes. Les Indians essayeront d’enflammer le virage mais comme d’habitude peu de monde répond à leurs appels, c’est vraiment dommage. On notera un échange sympa entre Mandanda entre des supporters Toulousains présents derrière sa cage, qui se finira par des « Mandanda enculé » de la part des Indians. Le foot qu’on aime. Enfin, j’aurais vu un peu d’animation au Stadium !

Le football

L’OM fait pression dès le début sur le but toulousain sans trop de réussite. Et puis à contrecourant du jeu, c’est Toulouse qui ouvre le score grâce à Leya-Iseka, ancien joueur de … l’OM. Il sera même tout proche de faire le break une minute plus tard mais sa frappe touche la barre transversale ! Mais seulement 3 minutes après le but toulousain, Marseille va égaliser par une belle reprise de volée de Morgan Samson. Le TFC ne sait toujours pas garder un avantage. 1 partout à la mi-temps, le match est plutôt pas mal. A la reprise c’est toujours Marseille qui domine, et une mauvaise relance de la défense Toulousaine va se conclure par un but de Sakai à la 50e minute. Et oui, le TFC prend des buts par ceux qui n’en marquent quasiment jamais. Malgré la pluie qui fait son apparition, le match ne perd pas en intensité, et 10 minutes plus tard Max Gradel égalisera après une frappe dans le petit filet. Et c’est loin d’être fini ! 15 minutes plus tard Clinton Njie permettra à Marseille de reprendre l’avantage, et Florian Thauvin sauvera son match dégueulasse avec un doublé en deux minutes dans le temps additionnel, avec notamment une belle transversale rentrante. J’ai pris du plaisir à assister à ce match, mais malheureusement c’est encore une défaite de Toulouse. En parlant de ça, je n’aurais donc vu aucune victoire du TFC au Stadium cette saison, étant absent à leurs rares victoire à domicile.

En quittant le stade je me dirige vers le bus de l’OM pour espérer voir Nemanja Radonjic, mais les robocops en face de moi me permettrons de l’apercevoir juste à peine. Pourquoi ils étaient là ? En mode on va caillasser le bus. Bref, rien ne m’étonne dans le foot français vu au point où on en est.

L’expérience groundhopping

Des buts, un peu d’ambiance, c’était un maych sympa. Et ce n’est pas la pluie qui a changé quelque chose !

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils