Menu Fermer

Bologne – Cagliari

6.5

Le stade

7.5/10

Le football

3.5/10

L'atmosphère

7.0/10

La ville

7.5/10

L'expérience groundhopping

7.0/10

Poursuite du périple Groundhopping : après Parme le samedi soir on enchaine avec Bologne. Le match est à 12h30 et on attend rien de folichon niveau football avec 2 équipes mal classées (victoire 2-0 de Bologne). En arrivant assez tôt autour du stade, on repère rapidement « le local » des différents groupes qui composent la curva bolognaise. Dès qu’ils rentreront dans le stade on en fera de même.

Le stade

Les ballades en ville comme aux alentours du stade seront succinctes. L’architecture du stade et du quartier sont magnifiques. On a du mal à imaginer qu’un match va se jouer derrière ces murs, ces arcades et sous cette tour. Pour se garer, ceux qui roulent en scooter ont un immense parking au pied du stade où s’entasse plusieurs milliers de tifosi. Le local des ultras à côté vous permet de boire quelques bières avant le match, surtout avec un match à cet horaire pourri.

Sinon, je le redis, le stade est magnifique. Les amoureux des stades modernes et ultras connectés n’y allez pas. Moi étant attiré par le old-school j’ai été servi. Les coursives taguées aux couleurs des (vieux) ultras locaux sont également magnifiques. Le stade est ouvert sans toit, heureusement qu’on avait un beau soleil. La billetterie très facile d’accès est au top.

L’ambiance

  • Quelques chants 15 min avant le match.
  • Côté parcage quelques chants de temps en temps et drapeaux.
  • Côté locaux agitation de grands drapeaux, torches et pots de fumée.
  • Le tempo est donné par le groupe centrale qui a bâché à l’envers settore ostile.
  • Les freaks ont bien vieillis. Mais on distingue quelques jeunes aux drapeaux.
  • Ambiance sympa mais sans atteindre des sommets tout le match, aidé par le score et le néant sarde.

Le match

Je n’y suis pas allé pour le foot et pour cause : avant le match Bologne est relégable tandis que Cagliari est en deuxième partie de tableau de Serie À …

Heureusement que les locaux gagneront 2-0. Ça animera bien le stade et permettra une excellente ambiance. Fallait clairement venir pour les tribunes et pas le terrain.

Conclusion

Un stade magnifique. J’ai vu les plans du projet de rénovation qui permettrait de conserver son côté atypique, ça peut être cool.

J’ai bien apprécié l’ambiance de la curva tenue par des groupes ultras anciens et authentiques. Je reviendrais après la rénovation.

Allez, on reprend la route vers Firenze où nous attend un 3ème match dans le week-end.

Article écrit par Rejlau

Aller à la barre d’outils