Toulouse – Caen

6.3

Le stade

7.0/10

Le football

6.0/10

L'atmosphère

4.0/10

La ville

8.5/10

L'expérience groundhopping

6.0/10

De retour au stadium après un mois et demi. Mon dernier match ici ? Un nul contre Lyon 2-2, alors que le TFC menait 2-0. Aujourd’hui c’est Caen, 19e de ligue 1 avant ce match. C’est moins sexy que l’OL, mais nous sommes dimanche, il fait beau et bon, aucune raison de ne pas y aller.


La ville

Ah la ville rose, on ne la décrit plus. Une ville qui vibre bien plus le rugby que pour le foot (pour preuve, les rares matchs du Stade Toulousain au stadium se jouent à guichet fermé). Sinon, la ville est sympa et belle, le centre-ville piéton, on y mange et boit bien. Y’a largement pire.


Le stade

Le stadium de Toulouse, récemment rénové, 33 150 places assises, une pelouse quasiment parfaite, et sinon rien d’exceptionnel à rajouter. Quelques buvettes autour, 2-3 food trucks voir pas du tout selon les matchs. Il est bien desservi par les transports en communs, le métro et le tram passent à moins de 10 minutes de marche, et des bus passent juste devant le stade. Un stade sympa.


L'ambiance

Le TFC n’est pas connu pour son ambiance, loin de là. Le club à d’ailleurs l’un des plus faibles taux de remplissage de ligue 1, si ce n’est le plus faible. Pour ce dimanche, je m’attend à une petite affluence, pas plus de 15000, vu l’affiche et le fait que c’est les vacances scolaires. J’arrive 10 minutes après le coup d’envoi (j’ai pas géré niveau timing), et là grosse surprise, la tribune Brice Tatton, où j’ai ma place d’abonné (et oui), est quasiment pleine ! Le stade en général est bien rempli aujourd’hui, à ma grande et bonne surprise. Il y a un peu plus de 20000 personnes au stadium aujourd’hui, dont beaucoup de groupes d’enfants, ce qui en fait la plus grosse affluence de la saison. Les supporters visiteurs étaient à vue d’œil 4 dans leur parcage. Les Indians, peu nombreux, chantent mais leur chants ne sont que trop rarement repris par le reste du virage et du stade en général.



Le football

Le TFC a le ballon mais ne sait pas quoi en faire, comme d’habitude. C’est Caen qui ouvrira le score mais le but sera refusé après visualisation de la var, pour une faute du buteur Caenais sur Reynet. Ce dernier sera à la parade quelques minutes plus tard. Yaya Sanogo aura la meilleure occasion du match, mais à moins de 10 mètres du but adverse il arrive à tirer sur le gardien caennais, alors qu’il était TOUT SEUL. Merci pour le fou rire. Peu après c’est Dossevi qui tire mais son tir sera repoussé par un défenseur adverse sur sa ligne. Quand ça veut pas, ça veut pas. Enzo Crivelli ouvrira le score après une erreur défensive de Toulouse et une main pas assez ferme de Reynet. 1-0 pour les visiteurs. Mi-temps, tout le monde rentre dans les vestiaires sous sifflets.

En seconde période, Sanogo tire entre les jambes du gardien adverse mais c’est touché et dévié en corner. Caen est même tout proche du break, mais Reynet et un défenseur Toulousain (j’ai pas vu qui) défendent bien leur cage. Caen finira le match à 10 après une second jaune de l’un de ses joueurs (je ne sais pas qui j’en connais à peine 5). Coup-franc très bien placé pour Gradel, qui loge le ballon dans le petit filet et égalise ! 1-1, heureusement qu’il est là car sans lui le TFC est relégable. 5 minutes de temps additionnel débridés et tendus, mais rien ne changera. Toujours pas de victoire au stadium pour le TFC, ça fait 6 fois voir plus qu’on attend (j’ai toujours pas vu une victoire au stade cette saison). « Sadran démission » scandent les supporters Toulousains, à juste titre.


L'aventure groundhopping

C’était sympa, il y avait du suspense et l’ambiance était bonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *